Pays-Bas-France : Regrets éternels... Ultradominateurs, les Bleuets se font cueillir dans les dernières secondes… Revivez ce quart de finale de l'Euro en direct

FOOTBALL Les phases finales de l’Euro espoirs commencent ce lundi, deux mois après les matchs de poule

Nicolas Stival
— 
Grâce à un doublé de Myron Boadu (au sol), les Pays-Bas ont battu la France, ce lundi à Budapest en quart de finale de l'Euro Espoirs.
Grâce à un doublé de Myron Boadu (au sol), les Pays-Bas ont battu la France, ce lundi à Budapest en quart de finale de l'Euro Espoirs. — Attila Kisbenedek / AFP

PAYS-BAS – FRANCE : 2-1

0-1: Upamecano (23e)

1-1: Boadu (51e)

2-1: Boadu (90e+3)

Les Français pourront regretter leurs occasions ratées, notamment le tir d'Ikoné sur le poteau à 1-1. Mais la défense s'est fait prendre trop facilement sur les quelques initiatives néerlandaises. Les Pays-Bas ont gagné le droit de jouer une demi-finale, jeudi face au vainqueur de Danemark - Allemagne (ce soir à 21 h). Quant aux Bleuets, la disette va se prolonger, puisque la dernière victoire dans l'Euro remonte à... 1988, grâce à la génération Cantona-Blanc-Sauzée-Despeyroux. 

Sylvain Ripoll va avoir les oreilles qui sifflent encore un peu plus ces prochaines semaines. Il ne lui reste plus qu'à essayer de gagner les Jeux olympiques, cet été à Tokyo...

Sur ces considérations et cette énorme déception, je vous laisse et vous souhaite une excellente soirée malgré tout. Pourquoi pas devant notre live Roland-Garros ?

19h56: C'EST FINI. Et c'est très dur... La France a marché sur les Pays-Bas pendant la majeure partie de la deuxième période. Tout ça pour prendre un doublé de Boadu et quitter Budapest la tête basse.

90e+3 : OH LE COUP DE POIGNARD NEERLANDAIS. Un ultime contre, un centre et le doublé pour Boadu...

90e+2: Upamecano qui amène le surnombre, Faivre qui frappe. Le gardien Bijlow n'est pas inquiété. Cela sent fort les prolongations...

90e: AOUAR AU-DESSUS... OH, C'EST BALLOT. Au départ, une superbe initiative de Maouassa, puis un relais de Tchouaméni qui centre. Mais la tête du Lyonnais (clairement pas son point fort) n'est pas cadrée.

88e: Cette fois, Caqueret a fauté. Un ballon perdu par le milieu gominé de l'OL débouche sur une occasion de Boadu. Mais le hold-up n'a pas lieu.

87e: IL N'Y A PLUS QU'UNE EQUIPE A BUDAPEST. Mais toujours 1-1.

86e: Bakker fait mal une touche. Les Bleus la récupèrent et le latéral du PSG concède un corner... Les Bleuets jouent vite avec Faivre et Ikoné. Cela ne donne rien.

85e: Cette fin de match est clairement française. Les entrants, Caqueret et Faivre en tête, ont fait du bien.

83e: QUEL DOMMAGE ! Après une mauvaise relance néerlandaise, Gouiri déboule côté gauche. Mais son centre ne trouve pas Aouar...

80e: Autant la première période était triste, autant on est clairement montés en gamme depuis la pause. D'ailleurs, les joueurs ont des crampes en cette fin de match, et en cette fin de saison.

78e: LE VOILA. LE LATERAL GAUCHE DU PSG MITCHEL BAKKER FAIT SON ENTREE ! Malacia était au bout du rouleau après un bon match.

76e: C'est au tour d'Amine Gouiri de faire son entrée sur le terrain. Odsonne Edouard sort. Si souvent efficace en sélection, l'attaquant du Celtic a été aussi transparent que lors de sa courte période toulousaine ce soir.

73e: Quel joueur délicieux, Maxence Caqueret. Le Lyonnais efface Harroui. Derrière, Tchouaméni frappe mais l'impeccable Bijlow se couche bien.

70e: Poupoupou... Konaté qui percute Kluivert à l'entrée de la surface française. Le nouveau défenseur de Liverpool avait auparavant joué le ballon. L'arbitre laisse donc jouer.

69e: Ikoné est vraiment très en jambes ce soir. Pas comme Justin Kluivert côté néerlandais, qui vient en plus de prendre un jaune pour avoir accroché Caqueret.

66e: LA DOUBLE OCCASION D'IKONE !!! L'ailier droit lillois enrhume son coéquipier de club Botman et frôle le but du 2-1: tir repoussé par le défenseur Schuurs, puis reprise sur le poteau.

64e: Et maintenant c'est Kadioglu qui se montre dangereux. Les Oranje poussent...

62e: Le latéral gauche néerlandais Malacia semble blessé. Il se replace en boitillant. Bakker attendra encore...

60e: Deux changements d'un coup pour la France: Caqueret remplace Soumaré et Faivre relaie Diaby. Cela fait trois après la sortie prématurée sur blessure de Dagba. Pour l'instant, les Pays-Bas n'ont pas bronché.

57e: Boadu, que l'on n'avait pas du tout vu en première période, s'est bien réveillé. Derrière, son coéquipier Harroui dévisse sa frappe. 

55e: ça s'anime enfin ! Dommage qu'il ait fallu l'égalisation de l'AZ Alkmaar pour cela...

53e: La jolie frappe de l'intérieur du gauche de Faitout Maouassa, après un débordement d'Aouar ! Le portier néerlandais Bijlow signe un superbe arrêt.

51e: L'égalisation de Boadu !!! L'attaquant des Pays-Bas qui se venge de Meslier de près. J'aurais juré qu'il était hors-jeu sur la frappe d'Haroui qu'il contrôle avant de conclure.

49e: Et Meslier qui dribble pépère Boadu, l'attaquant qui venait le presser. Instant frisson.

47e: Il va falloir que les Néerlandais se réveillent. Pour l'instant, c'est très timide.

19h04: Et voilà, c'est reparti pour 45 minutes de plaisir !!! On l'espère en tout cas.

19h03: Allez, ça ne va pas tarder à reprendre.

19h02: Le réalisateur filme depuis le début de la mi-temps l'échauffement de Mitchel Bakker. Un fan du PSG sans doute.

18h48: C'est la mi-temps. Franchement, ça ne vaut pas un bon Sinner-Herbert mais la France est devant. Et comme l'important c'est les trois p... pardon, la qualif en demi-finale, on va s'en contenter pour l'instant. On se retrouve dans quelques minutes pour une seconde période faite de prises d'initiatives et de frappes en lulu. En attendant, il y a le live de Roland-Garros qui est bien aussi.

45e: Deux minutes de temps additionnel. Du régal en plus.

40e: C'est déjà la période des vendanges aux Pays-Bas !!! Seul aux 18 mètres, Justin Kluivert envoie un intérieur du pays dans le ciel de Budapest. Mais c'était chaud-là, la défense française était aux fraises.

38e: Côté Pays-Bas, ça tricote un peu au milieu, souvent autour du capitaine De Wit, mais c'est improductif. 

36e: La possession du ballon pour les Oranje, les contres pour les Bleuets. Le cadre est posé depuis l'ouverture du score.

32e: AOUAR !!! Servi en profondeur par Moussa Diaby, le Lyonnais reprend acrobatiquement de volée à 10 m des buts de Bijlow mais ça file au-dessus. Elle n'était pas facile.

30e: Ouh l'accélération d'Ikoné qui remonte tout le terrain façon Olive et Tom. En moins long et sans la courbure de la Terre. Le Lillois lance Diaby mais c'est imprécis. Mais il y aura d'autres possibilités de contre.

25e: On ne les avait encore pas vus en attaque, et les Bleuets marquent sur leur première opportunité. Chirurgical.

23e: BUUUUUUUT ! Upamecano reprend impeccablement d'une tête décroisée un corner obtenu après un splendide tir d'Ikoné ! 

21e: Stengs se signale encore. Le numéro 11 des Pays-Bas, deux minutes après un tir dévié sans danger, reprend un centre en retrait repoussé par Maouassa dans ses 6 mètres. Je pense que Meslier l'avait quand même, celle-là.

13e: Et voilà, Dagba ne reviendra pas. Blessé, l'arrière droit est remplacé par Pierre Kalulu, du Milan AC.

12e: OH L'ARRET DE MESLIER !!! Non je plaisante, le gardien français a capté tranquillou un centre sans danger. Mais faut bien s'occuper...

11e: Colin Dagba a pris un coup sur le pied de la part du latéral gauche néerlandais. Et ce n'est pas la grande forme pour le Parisien.

10e: Bon, je suis à deux doigts de zapper sur Questions pour un Champion. Va falloir se bouger les jeunes...

7e: Konaté-Upamecano en défense centrale, ça nous fera la saison prochaine un joueur de Liverpool et un autre du Bayern Munich. Impressionnant. Et il manque ce soir Jules Koundé, «surclassé» chez les A.

5e: Pour l'instant, ça se fait des passes latérales entre défenseurs néerlandais. Allez, on va parler de round d'observation.

3e: La Boszik Aréna de Budapest est loin d'être pleine, mais il doit bien y avoir quelques milliers de spectateurs.

18h: C'est parti !!!

17h59: En l'absence de Reine-Adélaïde, Guendouzi et Koundé, c'est le défenseur central Ibrahima Konaté qui portera le brassard chez les Bleuets. On vous a dit qu'il avait signé à Liverpool ?

 

17h57: Les Néerlandais maintenant. Le Lillois Botman est bien présent dans l'équipe de départ, comme Kluivert Jr, mais pas le Parisien Bakker.

 

17h52: Pour débuter, la compo des Bleuets, plutôt alléchante, convenons-en. Dans les buts, en l'absence d'Alban Lafont, retenu à Nantes, c'est le gardien de Leeds Ilan Meslier qui sera aligné.

 

17h50 : BONJOUR (OU BONSOIR, JE NE SAIS JAMAIS) A TOUTES ET TOUS

Depuis la semaine dernière, les yeux des fans français de foot sont braqués sur Clairefontaine, où la bande à Didier Deschamps prépare l’Euro. Mais ce lundi, c’est à Budapest que l’avenir d’une autre sélection va se jouer. Les Bleuets de Sylvain Ripoll défient les Pays-Bas en quart de finale du championnat d’Europe Espoirs, une compétition coupée en deux cette année pour cause de pandémie.

De Reine-Adélaïde et Guendouzi (blessés) à Koundé (appelé en A) en passant par Lafont et Kolo Muani (restés à Nantes pour cause de barrages L1-L2), les absents sont nombreux. Mais le réservoir est assez riche pour mitonner une formation aux petits oignons, et se permettre de laisser Camavinga ou Caqueret sur le banc. En cas de succès, les jeunes Français affronteront les vainqueurs de Danemark-Allemagne, jeudi toujours en Hongrie. La finale est programmée dimanche à Ljubljana, la capitale slovène.

» Parce que vous avez hâte (même si vous n’osez pas l’avouer) d’assister au duel entre les Parisiens Dagba et Bakker, on se retrouve dès 17h50