Paris 2024 : L’entraîneur Philippe Lucas et ses nageurs posent leurs valises à Martigues

NATATION Le truculent entraîneur quitte Montpellier pour s’installer à Martigues et se préparer pour les Jeux olympiques de Paris 2024 dès son retour des Jeux de Tokyo

Alexandre Vella
— 
Philippe Lucas a quitté le centre d'entraînement de Montpellier.
Philippe Lucas a quitté le centre d'entraînement de Montpellier. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Ville traversée de canaux et située entre l’étang de Berre et la Méditerranée, Martigues s’est choisi un destin olympique en investissant dans la natation. Avec un bassin olympique neuf, elle a séduit le truculent entraîneur de nage libre Philippe Lucas et ses nageurs, qui viennent d’y poser leur valise. Objectif : préparer au mieux les Jeux olympiques de Paris 2024 dans cette ville qui présente également l’avantage d’être proche de l’aéroport Marseille-Provence.

« Je suis très heureux d’être accueilli par la ville de Martigues dans une infrastructure aquatique flambant neuve, s’est réjoui Philippe Lucas dans un communiqué publié par la ville. Mon arrivée illustre également ma volonté de disposer, dans la perspective des Jeux olympiques de 2024, d’une infrastructure dans laquelle je vais pouvoir pousser les nageurs de mon groupe vers l’excellence. »

Un nouvel élan dès son retour des jeux de Tokyo

La Fédération française de natation s’est montrée satisfaite du choix de l’ex entraîneur de Laure Manaudou, « incontestablement un des meilleurs au monde », a-t-elle estimé, qui avait besoin d’un nouvel élan dès son retour des Jeux de Tokyo.

Pour la mairie communiste, la venue d’une telle personnalité conforte sa politique sportive. La ville de 50.000 habitants compte « 12.000 licenciés et 100 équipements sportifs » et « revendique fièrement une place à part dans le monde du sport professionnel et pour tous ».