Euro 2021 : Où et comment regarder France-Allemagne en toute sérénité ce mardi ?

CORONAVIRUS Avec l’épidémie de Covid-19, regarder France-Allemagne peut s’avérer plus complexe que prévu

J.-L.D.

— 

C'est très dur à lire je sais, mais dans l'idéal, il faudrait éviter de crier devant le match pour limiter les risques de transmission Covid-19
C'est très dur à lire je sais, mais dans l'idéal, il faudrait éviter de crier devant le match pour limiter les risques de transmission Covid-19 — Gent SHKULLAKU / AFP

Allons, allons enfants de la patrie, ce mardi, c’est le grand jour : la France affronte l’Allemagne lors de son premier match de l’Euro, à 21 heures. Un enjeu jamais vu depuis la Coupe du monde 2018 et le sacre des Bleus. Sauf qu’entre-temps, le coronavirus a débarqué dans nos vies, et le couvre-feu à 23h ne souffrira d'aucune dérogation, a fait savoir le ministère de l'Intérieur ce lundi. Des conditions qui devraient changer deux trois choses à la façon de vivre et célébrer les exploits tricolores. Où et comment regarder le match des Bleus ? 20 Minutes fait le point

Impossible de regarder les matchs en terrasse

On a beau les célébrer depuis leur retour le 19 mai, les terrasses vont montrer toutes leurs limites ce mardi : impossible d’y regarder le match France-Allemagne, puisqu’il est non seulement interdit pour les bars et les restaurants d’installer des écrans à l’extérieur, mais également de tourner leurs écrans intérieurs vers les terrasses afin que les petits malins dehors puissent y suivre la rencontre. Tout cela a pour but d’éviter d’éventuels rassemblements pas très Covid-friendly. Allez courage, cela pourrait changer le 30 juin, nouvelle étape du déconfinement.

A l’intérieur d’un bar mais avec des restrictions

A l’intérieur d’un restaurant ou bar, les écrans sont autorisés, mais regarder le match n’est possible que sous certaines conditions : pas plus de six par table, interdiction d’être debout, et consommation à table et non au bar. Cela peut déjà paraître « ambiance morne », mais rappelons également que la jauge intérieure est de seulement 50 % des places normalement disponibles… Réservez donc si cela est possible, ou venez très (très) tôt.

Dans des fan-zones

Les fan-zones se décident au cas par cas selon les mairies et il faut vous renseigner auprès d’elles. On ne veut pas sécher votre enthousiasme, mais déjà rares sont les villes à avoir opté pour cette option, et surtout ce ne sera pas la folie comme en 2018 : distance nécessaire entre les groupes (pas plus de six), masque obligatoire et obligation de rester assis.

La donne pourrait là aussi changer le 30 juin, puisque plusieurs grandes villes envisagent de mettre en place une fan-zone comme Lille ou Paris, avec obligation de présenter un Pass sanitaire pour les fan-zones de plus de 1.000 personnes

Chez soi/chez un ami

Chez vous, il n’y a plus de limites de personne depuis la troisième étape du déconfinement, vous pouvez donc être aussi nombreux que bon vous semble. Mais une fois encore, le couvre-feu est à 23 heures, soit à peu près l’heure de fin du match. Le match est disponible sur Bein ou M6, et regardable en ligne sur les deux sites.

Fêter la victoire après 23 heures ?

Le couvre-feu à 23 heures reste en vigueur, et selon les informations de BFMTV, le ministère de l’Intérieur prévoit de pratiquer la tolérance zéro ce mardi soir. Il faudra donc chercher à être chez vous avant 23 heures, en sachant que, en fonction des arrêts de jeu, le match pourrait bien finir au-delà de 22h50.

Comment faire le plus attention d’un point de vue sanitaire ?

Voici quelques conseils simples pour suivre le match avec le plus de sécurité sanitaire possible, quelle que soit l’option que vous ayez choisie. Ouvrez et aérez au maximum la pièce dans laquelle vous vous trouverez : que ce soit au bar ou chez un ami, privilégiez les endroits au maximum ventilés (en plus, il fait chaud). Evidemment, voir le match dehors, dans un jardin ou dans un parc, est idéal. Limitez le nombre de personnes : parce que ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de limitation chez vous qu’il faut abuser des bonnes choses. 

Portez le masque en intérieur : même entre deux gorgées de pinte. Ne pas crier ou chanter : oui, on sait c’est terrible pour la fibre patriotique de ne pas pouvoir brailler le « Marchoooons, marchooooooons » pendant l’hymne national, ou de hurler sur un rush de Mbappé, mais on n’émet jamais autant de particules et de gouttelettes – et donc de chance de transmettre le Covid – que quand on crie ou on chante. Tant pis pour le « sang impur qui abreuve nos sillons ». Ne pas vous enlacer : bon, ça semble une évidence, mais évitez d’être trop tactile avec vos amis même si on gagne 4-0. Ce n’est que le début de l’Euro en plus, inutile de s’enflammer.

Allez, bon match !