Lyon : Comment le sport permet aux exilés de l’association Kabubu de « se relancer », et de jouer avec Tony Parker

SOCIAL Six membres de l’association d’inclusion sociale par le sport Kabubu ont participé à un entraînement de basket à Lyon avec le président de l’Asvel, dans le cadre de la websérie « Tous Héros »

Jérémy Laugier

— 

Tony Parker face à Stanis, un membre de l'association Kabubu.
Tony Parker face à Stanis, un membre de l'association Kabubu. — Jérémy Laugier/20 Minutes
  • Pour la troisième année consécutive, Harmonie Mutuelle lance une websérie consacrée aux différentes vertus du sport, animée par le nageur paralympique Théo Curin.
  • Dans le premier épisode de Tous Héros, mis en ligne mardi, on découvre l’association d’inclusion sociale par le sport Kabubu, invitée à participer à un entraînement de basket à la Tony Parker Adéquat Academy à Lyon.
  • Cerise sur le gâteau, six membres de Kabubu ont pu jouer le 6 mai avec l’ancien meneur de jeu des Spurs.

Kanishka, Peyman, Stanis, Dilont, Jean-Luc et Didier ne s’imaginaient pas pouvoir participer un jour à un entraînement de basket avec Tony Parker. Grâce à Tous Héros, la websérie d’Harmonie Mutuelle consacrée aux différentes vertus du sport, ces six membres de l’association Kabubu ont pourtant bien partagé le ballon avec le président de l’Asvel, le 6 mai dans son académie de basket à Lyon. Mis en ligne mardi sur YouTube, il s’agit du premier des quatre épisodes Tous Héros animés par le nageur paralympique Théo Curin, avec en guest « TP » mais aussi Marine Lorphelin, Miss France 2013 et interne en médecine générale.

Depuis 2018, Kabubu (« l’amitié par le sport » en swahili) œuvre pour l’inclusion sociale et professionnelle, par le sport, des personnes exilées, avec 850 participants accueillis sur différentes activités à Paris et à Lyon (football, basket, boxe française, yoga, fitness…). Pour Noémie Marchyllie, co-fondatrice et directrice de Kabubu, « c’était le bon moment et le bon moyen pour changer le regard sur la migration. Grâce au sport, on peut déconstruire les barrières sociales. »

« Il passait la balle à Duncan et à Ginobili, et là c’est à nous »

Habitués à des entraînements chaque samedi sur le playground à côté du lycée Colbert (Lyon 8e), les six basketteurs en herbe de Kabubu se sont vite intégrés aux côtés d’élèves de la TP Adéquat Academy, et donc de l’ancien quadruple champion NBA. Seul l’Afghan Kanishka ne connaissait pas l’ex-star des Spurs et des Bleus. « Pouvoir jouer avec Tony, c’est le summum, c’est le rêve de beaucoup de gamins, sourit Dilont (28 ans), arrivé du Congo en 2018. Il passait la balle à Duncan et à Ginobili, et là c’est à nous, vous vous rendez compte ? » Sans complexe, la team Kabubu a pleinement profité de cette opposition amicale de prestige. « Le sport est un moyen universel pour se rencontrer sans que la barrière du langage ne pose de problème, explique Lucie Crouzier, qui encadre l’antenne lyonnaise de Kabubu. Tout le monde est à égalité entre exilés et population locale, il n’y a pas ce rapport aidant-aidé. »

Une configuration qui convient parfaitement à Dilont, en attente du statut de réfugié depuis trois ans. « On vient tous de pays et de cultures différentes, mais sur le terrain, nous sommes comme une famille. Parfois, on a besoin d’oublier toutes nos démarches administratives très compliquées et de juste passer du bon temps. » Le Rwandais Didier (42 ans), qui n’est pas près d’oublier son panier filmé par la websérie, sur une passe décisive de Tony Parker, ajoute : « Le sport a le pouvoir de te relancer dans la tête, il te permet de voyager. »

Tony Parker et Théo Curin ont rencontré l'association Kabubu, le 6 mai à  la TP Adequat Academy à  Lyon.
Tony Parker et Théo Curin ont rencontré l'association Kabubu, le 6 mai à  la TP Adequat Academy à  Lyon. - Jérémy Laugier/20 Minutes

« C’est important pour cette nouvelle génération de croire en elle »

Un voyage qu’a accompagné avec le sourire Théo Curin, pour ce premier épisode de Tous Héros consacré à l’inclusion, avant que les thèmes de la santé, de l’environnement et de la solidarité ne soient développés dans les prochaines semaines. « On voit à quel point l’association est ravie de ce beau moment d’échange avec Tony et les membres de l’académie, apprécie le jeune athlète handisport. Le sport est un outil incroyable et hyper large comme on peut le voir avec la websérie. »

Invité de cette troisième saison sur les volets de l’inclusion et de l’environnement, « TP » s’est lui aussi pris au jeu. « Théo m’a fait découvrir l’association Kabubu et elle correspond totalement à mes valeurs. Le projet Tous Héros est innovant et il me donne envie de sensibiliser tout mon réseau pour aider à l’inclusion mais aussi à sauver la Terre. »

Tony Parker a accueilli dans son académie l'association Kabubu, dont ici Jean-Luc et Peyman.
Tony Parker a accueilli dans son académie l'association Kabubu, dont ici Jean-Luc et Peyman. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Celui qui « adore faire découvrir son sport aux jeunes » est prêt à accueillir régulièrement des associations comme Kabubu dans ses installations de Gerland, si les conditions sanitaires le permettent. « Je leur souhaite de trouver leur passion pour s’épanouir, insiste Tony Parker. Si on ne te dit pas que tu es fou quand tu exprimes ton rêve, c’est que tu ne rêves pas assez grand. C’est important pour cette nouvelle génération de croire en elle et de repousser ses limites. »