Equipe de France : « En trois minutes, tout était redevenu comme avant » avec Deschamps, assure Benzema

FOOTBALL Le Madrilène a apporté quelques précisions sur sa discussion avec le sélectionneur

N.C.
— 
Karim Benzema avec le Real Madrid, en mai 2021.
Karim Benzema avec le Real Madrid, en mai 2021. — Joaquin Corchero//SIPA

Heureux d’y être, tout simplement. Karim Benzema, de retour en équipe de France, attend avec impatience le début du rassemblement des Bleus à Clairefontaine, à partir de mercredi. En attendant, de passage à Lyon, il a accordé un long entretien à L’Equipe dans lequel il a évoqué son entrevue avec Didier Deschamps, sa vie loin des Bleus et ses ambitions avec cette talentueuse équipe.

Sur cette fameuse discussion avec le sélectionneur, Benz' n’en dit pas beaucoup plus que DD, même s’il laisse davantage imaginer une ambiance très sereine. « C’était vraiment un moment tranquille. On ne s’était plus vus depuis ma dernière sélection, en 2015… Ça nous a fait du bien de discuter, d’échanger et de voir qu’on avait beaucoup de choses à se dire, décrit le Madrilène. Je me suis toujours bien entendu avec lui et, au bout de trois minutes, tout était redevenu comme avant. »

« Je ne viens pas pour faire de l’ombre à untel »

Benzema précise également qu’à l’issue de l’entrevue, Deschamps ne lui a rien promis et n’est pas revenu vers lui avant l’annonce de la liste. « On a parlé de beaucoup de choses, c’était une longue discussion entre hommes, qui restera entre nous. On n’a pas parlé que football, on a parlé de tout : de la vie, la famille… Mais à aucun moment il ne m’a dit : "Tu seras à l’Euro", raconte-t-il. La seule chose que je me suis dit après cette discussion, c’est qu’on avait fait un grand pas ensemble, et que c’était positif. »

Il ne s’était pas trompé. Et maintenant, place à l’Euro. Concernant son intégration dans le groupe, Benzema s’est dit « sûr que ça va très bien se passer » : « Je ne viens pas en équipe de France pour faire de l’ombre à untel ou pour prendre la place à quiconque. Non, non. Ils ont déjà gagné ! Ils savent ce que c’est. Moi, je viens juste amener ce que je sais faire », a assuré le meilleur buteur du Real cette saison.

Et il a une idée assez précise de ce qu’il peut apporter, justement. Car KB a regardé « tous les matchs » des Bleus pendant ces six années. « Je sais très bien comment ça joue et je pense que ça sera très facile. Je vais essayer de faire ce que je fais à Madrid : donner quand il faut donner, bouger quand il faut bouger. Orchestrer, donner de la vitesse, du mouvement, jouer en une touche… Ce que réclame le jeu, en fait. »

Avec Mbappé, Griezmann, Coman et consorts à côté de lui, ça devrait plutôt bien se passer. « Je veux gagner un trophée avec l’équipe de France », assène-t-il enfin avec l’envie de rattraper le temps perdu.