OGC Nice - RC Strasbourg : « On ne va pas grimper aux arbres »... Le Racing jouera son maintien contre Lorient lors de l'ultime journée

LIGUE 1 Les Alsaciens pourraient être barragistes en cas de défaite contre Lorient dimanche

T.G.

— 

Ludovic Ajorque a inscrit ses 15e et 16e buts de la saison en Ligue 1, dimanche à Nice.
Ludovic Ajorque a inscrit ses 15e et 16e buts de la saison en Ligue 1, dimanche à Nice. — CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
  • Le RC Strasbourg s'est imposé dimanche soir à Nice (2-0) pour le compte de la 37e journée de Ligue 1.
  • Malgré ce succès, le club alsacien n'est pas assuré de son maintien en Ligue 1. Tout se jouera lors de la dernière journée, dimanche à la Meinau contre Lorient.
  • « Il faudra encore faire un résultat », a confirmé Thierry Laurey.

Une haie d’honneur, des chants et un soutien sans faille. Plusieurs centaines de supporteurs du Racing l’avaient rappelé aux joueurs, samedi à la Meinau : la victoire était obligatoire à Nice. Message entendu ! Il a même fallu moins de deux minutes, dimanche aux Strasbourgeois pour le mettre en pratique.

Le temps pour Ajorque de s’arracher afin de propulser le ballon au fond après un arrêt de Benitez face à Diallo (0-1, 2e). Un départ idéal qui a ensuite permis aux Alsaciens d’attendre les Azuréens pour mieux les contrer. Et c’est justement sur une action de ce genre qu’est venu le deuxième but des joueurs de Thierry Laurey. Avec Guilbert au centre et… encore Ajorque à la finition, de la tête cette fois (0-2, 66e). Pour un succès final aussi court qu’extrêmement précieux.

Sauf que le Racing n’est pas la seule équipe de bas de tableau à l’avoir emporté dimanche. Tous ses concurrents aussi, sauf Brest. Résultat, Dimitri Liénard et les siens, désormais 15es, ne sont toujours pas assurés de rester en Ligue 1. Ils possèdent toujours un point d’avance sur l’actuel 18e, Nantes. Tout se jouera donc dimanche prochain à la Meinau (21 heures), contre Lorient (17e). Un match nul suffira pour le maintien. Mais en cas de défaite et de scénario catastrophe, les Strasbourgeois pourraient disputer un barrage face à un club de Ligue 2. Une ultime journée sous haute tension…

« Nous gardons notre destin en mains »

« Il faudra encore faire un résultat », a confirmé le coach bas-rhinois, évidemment « satisfait » du succès décroché sur la Côte d’Azur. Mais mesuré également. « Dans notre situation, l’important est de prendre des points. On ne va pas grimper aux arbres après cette victoire. Les positions sont très resserrées en fin de classement […] Mais nous gardons notre destin en mains. »

« Il y avait deux finales à jouer. Nous avons gagné la première, il en reste une », a lui déclaré le capitaine alsacien Stefan Mitrovic au micro de Canal+.