Losc-ASSE: Lille a grillé son joker et devra attendre une semaine pour le titre

FOOTBALL Le club nordiste a été tenu en échec par Saint-Etienne dimanche soir (0-0)

Francois Launay

— 

Lille n'a pas réussi à battre Saint-Etienne
Lille n'a pas réussi à battre Saint-Etienne — AFP

Encore une semaine à attendre. Tenu en échec dimanche soir à domicile par Saint-Etienne (0-0), le Losc devra s’imposer le 23 mai à Angers lors de la dernière journée s’il veut décrocher le titre de champion. Mais au vu de leur prestation face aux Verts, les Nordistes vont se faire peur jusqu’au bout.

Lille tétanisé par la pression

Rarement cette saison, on aura vu un Losc aussi imprécis. Si près du titre, les Lillois se sont fait rattraper par la pression au moment de conclure. Un déchet technique immense, aucune occasion à l’exception d’un coup franc de Yazici sur le poteau (90e) et surtout le sentiment d’avoir les jambes qui tremblent face à une équipe de Saint-Etienne qui a eu le mérite de jouer le coup à fond, même en n’ayant plus rien à jouer au classement. Au final, le nul est un moindre mal vu le match raté des Lillois.

Les Lillois n’ont plus de joker pour le titre

Pour être certains d’être sacrés champions de France, les Nordistes devaient prendre quatre points sur leurs deux derniers matchs. Mais le joker a déjà été grillé face aux Verts. Du coup, pas besoin de se faire des nœuds au cerveau, avec un point d’avance sur Paris au classement à un match de la fin, la victoire sera indispensable dimanche prochain à Angers pour aller décrocher le Graal. Seule certitude : Lille jouera au moins les barrages de la Ligue des champions la saison prochaine. Avec quatre points d’avance sur Lyon (4e), les Nordistes sont assurés de finir sur le podium. Mais c’est bien sur la plus haute marche qu’ils veulent rester assis.

Les supporters ont fait le show

Dimanche soir, le spectacle n’était pas sur la pelouse du stade Pierre Mauroy mais bien autour de l’enceinte du Losc. Deux heures avant la rencontre, plus d’un millier de supporters du club nordiste s’étaient donné rendez-vous autour du bus des joueurs pour les encourager avant la rencontre. Fumigènes, pétards, encouragements, le bus a mis plus de 25 minutes pour parcourir les 200 mètres qui séparent l’hôtel du stade. Des scènes de liesse incroyables que les supporters espèrent renouveler dès dimanche prochain en cas de titre.