Monaco-Rennes : L’ASM remporte la première de « ses trois finales », Rennes reste en course

FOOTBALL Des buts précoces de Ben Yedder et Golovin ont permis aux hommes de Niko Kovac d’écarter Rennes, qui lutte pour la sixième place

Camille Allain

— 

Ben Yedder et Golovin ont permis à Monaco de battre le Stade Rennais dimanche soir à Louis-II.
Ben Yedder et Golovin ont permis à Monaco de battre le Stade Rennais dimanche soir à Louis-II. — AFP
  • Golovin et Ben Yedder ont permis à Monaco de battre le Stade Rennais ce dimanche (2-1).
  • Les hommes de Niko Kovac restent troisièmes, un point devant l'Olympique Lyonnais et gardent la main avant un déplacement à Lens.
  • Les Rennais ont perdu mais gardent une chance d'accrocher l'Europe s'ils font mieux que Lens lors de la réception de Nîmes. 

A une heure du coup d’envoi, une pluie battante s’abattait sur Rennes. Comme si toutes les larmes des supporters du Stade Rennais venaient pleurer cette saison pas comme les autres. A 21 h, c’est à Monaco que la pluie tombait. Symbolisant les larmes de joie des supporters monégasques en route vers la Ligue des champions. Les hommes de Niko Kovac ont plié la rencontre en trente minutes grâce à Ben Yedder et Golovin, avant de gérer pour s’imposer 2-1 face à des Rennais trop timides et complètement dépassés en première. La victoire nette de l’Olympique Lyonnais n’a rien changé. L’ASM reste troisième avec un point d’avance sur son poursuivant.

Ce n’était clairement pas le match à suivre de ce multiplexe. Dans une rencontre à double enjeu, les Monégasques ont rapidement étouffé des Rennais mal rentrés dans leur soirée. Servi par un très bon Golovin, Ben Yedder déposait un Damien Da Silva au supplice dimanche, pour s’offrir un 20e but sur un amour de piqué déposé au pied du poteau d’Alfred Gomis à la 16e minute. Le passeur devenait buteur sur une frappe lointaine contrée par Da Silva moins d’un quart d’heure plus tard et l’affaire était dans le sac. « Le coach avait eu les mots justes. Il fallait plier le match en première mi-temps. C’est ce qu’on a fait », résumait Youssouf Fofana au micro de Canal+.

« On va d’abord penser à cette finale de coupe »

A quelques jours de sa finale de Coupe de France face à Paris, l’ASM de Niko Kovac devra faire mieux à Lens que Lyon, qui reçoit Nice pour garder sa troisième place. Mathématiquement, les Monégasques sont même toujours en course pour jouer le titre. Il faudrait que Lille perde lourdement et que le PSG s’incline dans le même temps. « On va d’abord penser à cette finale de coupe. On a gagné la première des trois », analysait le coach de l’ASM. Les « trois finales » évoquées par l’entraîneur croate sont claires : la première face à Rennes est remportée. La seconde sera sans doute plus coriace au Stade de France face au PSG. Et la dernière sera sans doute suffocante face à un Racing Club de Lens giflé à Bordeaux.

Les hommes du Rocher pourront compter sur le soutien improbable des Rennais pour leur dernière sortie de la saison. En lutte avec l’OM et Lens, les hommes de Bruno Génésio recevront Nîmes, déjà relégué et devront faire mieux que le RCL pour s’offrir la sixième place qualificative pour la nouvelle Ligue Europa Conférence. Mal entrés dans la rencontre, les Bretons ont souffert face au pressing monégasque, à l’image de leur capitaine Damien Da Silva, fautif sur les deux buts et expulsé en fin de rencontre pour une vilaine semelle sur Ballo-Touré. « On a malheureusement fait preuve d’immaturité sur les deux buts. Ensuite, on a très bien répondu. On a marqué ce but qui nous permet de revenir dans le match. Mais on a manqué de dynamisme pour égaliser en fin de match », analysait Bruno Génésio après le match.

La dernière de Da Silva ?

L’entrée en jeu de Serhou Guirassy à la mi-temps à la place d’un Eduardo Camavinga transparent a changé beaucoup de choses. Le but contre son camp offert par Axel Disasi a même relancé le suspense. Mais Monaco a tenu bon. « Désormais, on ne maîtrise pas notre destin. Il faudra faire tout ce qu’il faut pour battre Nîmes. Puis, on verra ce qui se passe à Lens ». Le match se fera sans Damien Da Silva, qui sera suspendu. Le capitaine rennais devrait bien quitter la Bretagne. « Il était très touché dans les vestiaires. Vous saurez pourquoi certainement un peu plus tard », a dit Génésio. Était-ce sa dernière avec Rennes ? « Très certainement, oui ». Arrivé de Caen en 2018, l’homme s’est imposé capitaine, participant à la qualification en Ligue des champions. Mais sa dernière saison en rouge et noir aura été manquée. Comme sa dernière sortie.