Christophe Revault est décédé d'une péritonite, seul à son domicile

FOOTBALL Une enquête sur les causes de la mort avait été ouverte après la découverte du corps sans vie de l'ancien gardien du PSG

J.L.

— 

Christophe Revault lors d'un match de L1 avec Toulouse en 2009.
Christophe Revault lors d'un match de L1 avec Toulouse en 2009. — ROBERT FRANCOIS / AFP

Christophe Revault qui avait gardé les buts du PSG, de Rennes et de Toulouse avant de revenir au Havre en fin de carrière, est décédé d’une inflammation aiguë du péritoine (une infection de l’abdomen), a annoncé vendredi le procureur de la République du Havre, Bruno Dieudonné, dans des propos rapportés par L’Equipe.

Des analyses toxicologiques ont toutefois été demandées afin « de permettre aux experts d’affiner leurs conclusions ». Le corps sans vie de l’ancien gardien avait été retrouvé chez lui le 6 mai, sans trace de désordre ou d'effraction à son domicile d’ Octeville-sur-Mer.

Hommages

Plusieurs de ses anciens coéquipiers lui ont rendu hommage ces derniers jours, notamment du côté de Toulouse, où Revault avait choisi de rester malgré la descente en National au début des années 2000. « Quand tout le monde est parti en courant, il se sentait responsable de la descente aux enfers, et il est resté », avait ainsi réagi Olivier Sadran, l’ancien président des Violets. 

« C’est lui qui a entraîné Stéphane Lièvre, William Prunier et les autres. Il a porté ces gamins avec responsabilité, humilité, c’était quelqu’un de tortueux mais qui se sentait toujours responsable de tout le monde. Il avait cette capacité à porter les responsabilités pour les autres. Ça lui pesait, mais il le faisait ».