Racisme dans le football : En « décalage » avec Noël Le Graët, Patrick Vieira regrette le manque de diversité chez les entraîneurs

FOOTBALL L’ancien entraîneur niçois s’est exprimé dans les colonnes de « L’Equipe »

N.S.

— 

Patrick Vieira, alors entraîneur de Nice, lors d'un match de Ligue 1 contre Monaco, le 8 novembre 2020.
Patrick Vieira, alors entraîneur de Nice, lors d'un match de Ligue 1 contre Monaco, le 8 novembre 2020. — Lionel Urman / Sipa

Sans club depuis son éviction du banc niçois début décembre, Patrick Vieira donne de ses nouvelles ce vendredi dans une interview à L’Equipe. Outre son avenir, le champion du monde 1998 évoque le problème du racisme dans le foot. Et c’est peu dire qu’il n’est pas sur la même longueur d’onde que Noël Le Graët, qui avait fait polémique en septembre dernier. « On ne peut pas faire avancer les choses quand on dit publiquement que le racisme n’existe pas », lâche Vieira, en allusion aux propos du président de la FFF.

« Je lui ai fait part de la manière dont j’avais ressenti ses propos. On n’est pas en phase, il y a un décalage. On s’est quittés comme ça. » L’entraîneur de 44 ans déplore aussi le faible nombre d’entraîneurs non-blancs. « Déjà, ça ne se limite pas à la France. Et ça m’inspire deux choses. Un : ça ne reflète pas notre société. Deux : ça ne reflète pas ce qu’on voit sur le terrain. Je le regrette. »

Pas assez de femmes non plus

« La seule chose dont je suis convaincu, c’est qu’ils sont nombreux à vouloir devenir entraîneurs », poursuit Vieira en soulignant par ailleurs que ce manque de diversité se reflète aussi « au niveau des instances » et de la FFF, « en termes de couleurs de peau mais aussi de proportion hommes-femmes ».