Liga : Selon un rapport, Juan Cala n’aurait pas proféré d’injures racistes contre Mouctar Diakhaby

FOOTBALL Selon la radio espagnole Cadena Cope, la lecture labiale n’aurait pas distingué d’insultes racistes du joueur de Cadix Juan Cala envers le Français de Valence Mouctar Diakhaby

N.S.
— 
Mouctar Diakhaby n'a plus voulu reprendre le match après les insultes racistes dont il se dit avoir été victime.
Mouctar Diakhaby n'a plus voulu reprendre le match après les insultes racistes dont il se dit avoir été victime. — Román Ríos/EFE/SIPA

L’affaire enflamme l’Espagne depuis dimanche, jour du match de Liga entre Cadix et Valence. L’ancien défenseur lyonnais et actuel Valencian Mouctar Diakhaby accuse l’Andalou Juan Cala de l’avoir traité de « noir de merde » au cours de la rencontre, ce que son adversaire dément avec force. Selon une information donnée jeudi soir par la radio Cadena Cope, aucune insulte raciste n’aurait été distinguée par l’entreprise spécialisée dans la lecture labiale chargée par la Ligue espagnole de décrypter les propos de Cala.

D’après la même source, le joueur de Cadix aurait lâché : « mierda », « déjame en paz » ou encore « perdona no te cabrees ». C’est-à-dire : « merde », « laisse-moi tranquille » et « pardon, ne t’énerve pas ».

L’épilogue pas encore écrit

Faute de preuve dans cette affaire, qui avait vu les joueurs de Valence brièvement quitter la pelouse en signe de protestation, le dossier pourrait donc être classé par la Ligue.

Toutefois, selon Marca, l’épilogue n’est pas encore écrit. L’enquête extraordinaire déclenchée par la Fédération espagnole contre Cala reste ouverte.