20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLAlban Lafont au FC Nantes, très bientôt la fin ?

FC Nantes-Nice : Alban Lafont au FCN, très bientôt la fin ?

FOOTBALLLe gardien de but nantais (22 ans), titulaire dimanche (15 heures à la Beaujoire) contre Nice, termine sa seconde saison de prêt chez les Canaris. Pisté notamment par de grosses écuries françaises, dont Marseille, il souhaite partir en mai prochain
Alban Lafont.
Alban Lafont. - Sebastien SALOM-GOMIS / AFP / AFP
David Phelippeau

David Phelippeau

L'essentiel

  • Le prêt de deux ans d’Alban Lafont (22 ans) arrive à son terme en mai.
  • Le gardien de but nantais, qui appartient à la Fiorentina, ne devrait pas poursuivre chez les Canaris, même si la direction nantaise aimerait le conserver.
  • Des clubs du Top 6 français s’intéressent à lui, notamment l’OM.

Il fera partie des dossiers chauds de l’été au FC Nantes, et sera à coup sûr tout en haut de la pile. Le prêt de deux ans du gardien de but nantais Alban Lafont, qui sera encore titulaire dimanche dans la cage nantaise contre Nice (15 heures à la Beaujoire), arrive à échéance en mai. Le FCN, qui a payé 1,5 million d’euros par saison dans le cadre de ce prêt, doit régler 7 millions d’euros d’option d’achat si la direction souhaite le conserver. C’est plutôt la tendance.

Des discussions auraient déjà débuté nous a indiqué un proche du dossier. Le président Kita apprécie le joueur, qui était arrivé à l’été 2019 en prêt de la Fiorentina. Un dossier en grande partie géré par l’agent belge Mogi Bayat, très proche de la direction nantaise.

Alban Lafont a aussi les faveurs du coach Antoine Kombouaré. Néanmoins, le joueur, âgé de 22 ans, a déjà fait savoir par l’intermédiaire de ses représentants son choix. « Ce que je vais faire la saison prochaine ? Non, je ne sais pas du tout. Le maintien du FC Nantes peut-il jouer sur ma décision ? [Sourire] Franchement, je ne sais pas. Je ne me pose pas du tout la question pour le moment. » Le gardien de but du FCN, qui a été titulaire avec les Espoirs lors des trois matchs qualificatifs pour les quarts de finale de l’Euro, n’a pas dit le fond de sa pensée il y a quinze jours en conférence de presse.

Marseille pense très sérieusement à lui

Celui que des proches décrivent comme « très professionnel », « toujours prêt à assumer devant les médias même dans une période compliquée » et « casanier et tranquille dans la vie », n’imagine pas un seul instant poursuivre un mois de plus à Nantes, comme le site de RMC info a pu l’écrire jeudi, et ne se voit pas non plus retourner à la Fiorentina (contacté, le directeur sportif Daniele Prade n’a pas répondu à 20 Minutes) , où son bail s’étire jusqu’en 2024.

Son père, dont il est très proche et qui s’occupe de gérer son avenir, et ses deux représentants (deux avocats mandataires sportifs) – contactés par 20 Minutes, ils n’ont pas répondu ou n’ont pas voulu en dire davantage - auraient déjà indiqué à la direction nantaise la décision du joueur de partir. Des discussions ont déjà commencé entre notamment plusieurs clubs du Top 6 actuel français et le père d’Alban Lafont. Selon 20 Minutes, l’Olympique de Marseille fait partie de ceux-là.

Christophe Lollichon, consultant sur Canal+ et spécialiste des gardiens de but, juge intéressante la trajectoire de celui qui pour rappel a commencé sa carrière à l’âge de 16 ans et 10 mois et qui a déjà joué pas loin de 300 matchs de D1 (française et italienne). « C’est toujours difficile quand on commence aussi tôt, il faut savoir passer les étapes. On attend beaucoup de vous. Alban n’a pas si mal négocié que ça la digestion de tout ça. Je le trouve plus proactif et plus dans l’anticipation qu’il n’a été. »



Très bon sur sa ligne avec son envergure (1,96 m) et dans le un contre un, moins dans certaines prises de décisions et son jeu au pied et en progrès dans ses interventions dans le domaine aérien, Alban Lafont devra apprendre « à digérer la pression dans un grand club », toujours selon le responsable des gardiens de Chelsea, s’il part dans une formation plus huppée. « Alban a été dans des équipes qui défendent beaucoup, sa concentration était naturelle. S’il va dans une formation plus dominante et moins en danger durant les rencontres, il faudra qu’il maintienne sa concentration à 150 %. Il faudra qu’il anticipe davantage ce qui peut arriver. » Une nouvelle étape à venir pour Alban Lafont, sans aucun doute la plus pentue.

Sujets liés