OM : McCourt n'arrive pas à convaincre à Marseille, malgré le remplacement de Jacques-Henri Eyraud

FOOTBALL Frank McCourt a fait plusieurs annonces aux supporters, notamment la non mise en vente de l’OM et l’objectif de remporter la Ligue des Champions. Sans succès

Adrien Max
— 
Frank McCourt, photographié avant un match au Vélodrome en mars 2019 (archives).
Frank McCourt, photographié avant un match au Vélodrome en mars 2019 (archives). — B. Horvat / AFP
  • Frank McCourt est à Marseille depuis lundi où il a intronisé le nouveau président du club Pablo Longoria.
  • Il a également levé la mise en demeure adressée aux groupes de supporters.
  • Il en a profité pour réaffirmer sa volonté de gagner la Ligue des champions et de ne pas vendre le club, un discours qui ne convainc pas les supporters.

Le feu est éteint mais la soupe reste sans saveur. Le propriétaire de l’Olympique de Marseille, Frank McCourt, est en opération commando à Marseille depuis son arrivée lundi matin. Il a rencontré les sept groupes de supporters, les joueurs, les salariés de l’OM et les élus locaux dans cette visite impromptue, organisée par Image 7, la célèbre agence de communication qui le conseille depuis son rachat de l’OM.

Mais avec, au final, peu d’annonces puisque la plupart avaient été faites dès vendredi soir, avant même qu’il n’embarque pour Marseille. Parmi elles, le remplacement de Jacques-Henri Eyraud par Pablo Longoria, à la présidence de l’OM. Un vœu émis par les supporters depuis de très longs mois et qui en a conduit certains à envahir la Commanderie, fin janvier. « Il est descendu avec l’obligation d’éteindre cet incendie. N’oubliez pas qu’il confirmait JHE il n’y a même pas 15 jours. Tout ça a été préparé, c’était indispensable pour lui et pour l’OM », souligne Rolland Courbis, ex-coach de l’OM et voix de RMC.

« Le bras de fer était impossible à gagner pour McCourt »

« Il n’a pas eu le choix, c’était le dernier recours. Il y avait le feu de partout, les politiques s’en sont mêlés, ça a commencé à vraiment craindre. Mais effectivement il n’y a aucune cohérence entre ses comparaisons avec ce qu’il s’est passé au Capitole et ses annonces », juge Najet Rami, supportrice historique de l’OM.

Après s’être entretenu avec les groupes de supporters, Frank McCourt a d’ailleurs regretté cette comparaison, et a annoncé l’annulation de la mise en demeure reçue par les supporters. La seule véritable annonce faite sur place, en réalité. « Un peu de concret, c’est positif. Il a pris la réelle mesure de ce qu’il se passait parce qu’il était complètement perché », ajoute-t-elle.

« Le bras de fer était terminé, il était impossible à gagner pour McCourt. Donc à défaut d’une bonne solution, il a pris la moins mauvaise. A condition qu’il se rende compte de ce qu’il essaye de nous faire avaler », prévient Rolland Courbis.

« J’attends des choses plus cohérentes »

Car Frank McCourt ne s’est pas contenté de calmer la colère des supporters, il en a profité pour réaffirmer sa volonté de garder l’Olympique de Marseille, face aux rumeurs incessantes de vente du club. « Ce club sera accompagné par mes enfants et mes petits-enfants après moi. C’est un projet générationnel », a-t-il affirmé dans son entretien accordé à La Provence. De la poudre aux yeux. « Il nous prend pour plus cons que ce qu’on est. Plutôt que de dire je n’ai jamais eu d’offres, le club n’a jamais été à la vente, arrête-toi à " je ne vends pas ". N’exagère pas les choses, on est les spécialistes ici dans la région », rappelle Rolland Courbis.

Et Frank McCourt n’a visiblement pas appris de ses erreurs, puisqu’il a réaffirmé sa volonté de gagner la Ligue des champions. Une erreur qui avait déjà laissé des traces en 2016 avec son « Champions project », largement moqué depuis. « Quand il est arrivé il y a quelques années, tu avais envie de le croire. Là, il te ressort la même soupe. Tu peux te tromper, ça arrive quand tu n’es pas un spécialiste du foot. Mais là, tu reviens et tu refais la même erreur ! On sait que ce n’est pas envisageable donc arrête d’en parler. J’attends des choses plus cohérentes. En l’état actuel tu ne peux pas aspirer à la C1. Construisons une équipe cohérente, sur le long terme, avec un projet ambitieux qui peut être la Ligue Europa. Le problème, c’est qu’il ne connaît rien ! », assène Najet Rami.

« Il n’a pas répondu une seule fois sur les chiffres, donc avant de parler de vente ou pas vente de l’OM… Un budget de 150 millions, ça ne suffit même pas pour finir dans les trois premiers. Sans compter le déficit chaque année. Il a dépensé 500 millions depuis qu’il est là, et chaque année, il doit en rajouter. Plutôt que de parler de Ligue des champions, de vente, explique-nous déjà que l’OM ne sera pas emmerdé par la DNCG pour recruter. Mais il n’a jamais été connecté », regrette Rolland Courbis. La bonne nouvelle pour certains supporters aurait d’ailleurs plutôt été l’annonce d’une vente imminente à une puissance capable d’avoir la Ligue des champions comme réel objectif.