XV de France : L'étau se resserre autour des Bleus à une semaine du match contre l'Ecosse

RUGBY Cinq joueurs et quatre membres du staff ont été testés positifs au Covid-19, en attendant les résultats de nouveaux tests lundi

N.C.

— 

Testé positif au Covid, Antoine Dupont est forfait pour la 3e journée du Tournoi des VI Nations.
Testé positif au Covid, Antoine Dupont est forfait pour la 3e journée du Tournoi des VI Nations. — FRANCK FIFE / AFP

Dans quel état va se présenter le XV de France, dimanche prochain, au Stade de France ? Sera-t-elle autorisée à le faire, d’ailleurs ? Comme on pouvait le craindre, ce week-end a vu les cas de contamination au Covid-19 se multiplier au sein du groupe France. Après Antoine Dupont vendredi, Julien Marchand, Mohamed Haouas, Arthur Vincent et Gabin Villière ont eux aussi été testés positifs. Ces cinq joueurs, titulaires lors de la victoire en Irlande, doivent déclarer forfait pour le match à venir, déjà. 

Cela porte à neuf le nombre de cas chez les Bleus, en comptant les membres du staff (Fabien Galthié, Karim Ghezal, William Servat et une quatrième personne, dont l’identité n’a pas été rendue publique). Mais d’autres tests ont eu lieu dimanche au retour des joueurs à Marcoussis et leurs résultats, probablement lundi matin, sont attendus avec anxiété. Dans la foulée, le Comité d’organisation des Six Nations doit se réunir pour évoquer cette situation sanitaire préoccupante.

Une faille dans le protocole ?

Ce dernier peut décider d’annuler le match et de donner la victoire à l’Ecosse, de le reporter ou de le faire jouer comme prévu, avec un groupe France largement remanié. C’est pour le moment l’option préparée par le staff, qui a communiqué dimanche un nouveau groupe de 31. Sept joueurs y font leur entrée : Dorian Aldegheri, Teddy Baubigny, Hassane Kolingar, Maxime Lucu Jonathan Danty, Yoram Moefana et Donovan Taofifenua.

Pendant ce temps, la Fédération tente toujours d’y voir plus clair sur la manière dont le coronavirus est entré dans la bulle bleue. Dans un communiqué transmis samedi, la FFR assure que la piste des deux entraînements avec l’équipe de France de rugby à 7 [au sein de laquelle un cluster s’est déclaré quelques jours après], la semaine précédant le match en Irlande, ne semble mener à rien.

« Au regard des investigations en cours, l’hypothèse d’une contamination du XV de France par un joueur de France 7 est incertaine et n’est pas prouvée », a-t-elle écrit. Si la France a bel et bien suivi à la lettre le protocole mis en place par le Comité du Tournoi, c’est alors qu’il y avait une faille quelque part. Une faille qu’il va bien falloir mettre au jour.