Ligue 1: Sans surprise, Mediapro n'a pas honoré son versement de décembre

FOOTBALL Le groupe espagnol avait prévenu qu'il ne donnerait plus un euro en attendant la fin du processus de conciliation avec la LFP

N.C. avec AFP
— 
Jaume Roures, le patron de Mediapro, lors d'une conférence de presse en octobre 2020 à Paris.
Jaume Roures, le patron de Mediapro, lors d'une conférence de presse en octobre 2020 à Paris. — JOHN SPENCER/SIPA

Tout sauf une surprise. Malheureusement. Mediapro, diffuseur majeur du football français, n’a pas honoré samedi le paiement de l’échéance des droits télévisuels du championnat dû à la Ligue de football professionnel​ (LFP) au 5 décembre, a-t-on appris de sources proches du dossier.

En octobre, Mediapro n’avait déjà pas honoré la deuxième échéance de son contrat, d’un montant de 172,3 millions d’euros. L’échéance de décembre s’élevait à un montant approchant, selon plusieurs médias. Selon deux autres sources ayant connaissance du dossier et requis l’anonymat, Mediapro s’estime non redevable de cette échéance du 5 décembre tant que le processus de conciliation avec la Ligue, ouvert depuis le 19 octobre auprès du tribunal de commerce de Nanterre, est en cours.


Dès la fin du mois d’octobre, Mediapro avait prévenu lors d'une conférence de presse par la voix de son avocat que la question de l’échéancier n’avait « pas beaucoup de sens » dans le cadre de cette procédure qui peut durer jusqu’à quatre mois.

La Ligue, qui refuse depuis plusieurs semaines de répondre à toute sollicitation sur le sujet, se retrouve donc avec près de 350 millions d’euros d’impayés en deux mois de la part de son diffuseur principal, sur un montant total initial d’1,153 milliard d’euros annuel pour la Ligue 1, dont 780 millions d’euros censés provenir de Mediapro.