Coronavirus : Fernando Gaviria testé positif sur le Giro et pour la deuxième fois cette année

TOUR D'ITALIE Le sprinteur d'UAE a été testé positif au Covid-19 sur le Giro

W.P, avec AFP

— 

Fernando Gaviria
Fernando Gaviria — YUZURU SUNADA/Belga/Sipa USA/SIPA

Fernando Gaviria est maudit. Le sprinteur colombien de l’équipe UAE a été testé positif au coronavirus pour la deuxième fois de l’année à l’occasion de la seconde journée de repos sur le Giro. La première fois, c’était sur l'UAE Tour, fin février. Il avait alors dû être placé en quarantaine. Cette fois, son équipe le dit complètement asymptomatique.

« Gaviria a été immédiatement isolé après le résultat du test. Il se sent bien », déclare UAE Emirates dans un communiqué. La formation émiratie précise que « tous les autres coureurs et membres du personnel ont renvoyé un test négatif et subiront d’autres tests aujourd’hui (mardi). » Mardi, l’Union cycliste internationale (UCI)​ et les organisateurs du Giro ont d’abord fait état d’un cas de Covid-19 au sein de l’équipe, avant qu’UAE Emirates ne confirme son identité dans un communiqué distinct.

Journée de repos plus tranquille que la semaine dernière

L’UCI et l’organisation ont fait état d’un autre test positif, chez un membre du personnel de l’équipe AG2R La Mondiale. Un total de 492 tests ont été réalisés lors de la journée de repos, ont-elles indiqué. Les deux personnes positives au coronavirus ont été confiées aux médecins d’équipes « qui ont ordonné les mesures d’isolement et pris les mesures adéquates, s’agissant des cas contacts », selon les organisateurs du Giro et l’UCI.

L’opération de dépistage menée lundi a donné des résultats à la baisse par rapport à la première journée de repos : deux coureurs, le Néerlandais Steven Kruijswijk et l’Australien Michael Matthews, ainsi que six membres d’encadrement d’équipes avaient alors été détectés positifs. Dès le lendemain, les équipes Jumbo-Visma (celle de Kruijswijk) et Mitchelton-Scott (dont le leader Simon Yates s’était retiré de la course pour des symptômes légers) avaient annoncé leur retrait de l’épreuve.