Stade Rennais : Julien Stéphan veut « oublier le contexte et ne penser qu’au jeu »

LIGUE DES CHAMPIONS Novices dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, les Bretons reçoivent les Russes de Krasnodar pour leur entrée en lice mardi soir

Jérôme Gicquel

— 

Le Stade Rennais et son coach Julien Stéphan vont découvrir la Ligue des Champions mardi soir avec la réception de Krasnodar.
Le Stade Rennais et son coach Julien Stéphan vont découvrir la Ligue des Champions mardi soir avec la réception de Krasnodar. — DAMIEN MEYER / AFP

Il va découvrir la Ligue des Champions mardi soir comme une bonne partie de son effectif. Une perspective alléchante qui ne fait pourtant pas perdre son calme à Julien Stéphan. Même la musique légendaire de la Coupe aux grandes oreilles le laisse plutôt de marbre. « Ce n’est pas la musique que j’attends mais le match, la musique ne nous fera pas gagner de points », a indiqué l’entraîneur rennais ce lundi après-midi en conférence de presse d’avant-match.

Dans la capitale bretonne, l’excitation est pourtant à son comble avec l’entrée en lice des Rouge et Noir dans la cour des grands. « C’est normal que tout le monde attende ça, c’est la plus belle des compétitions, assure-t-il. Les joueurs ont mérité de la vivre et il faut qu’ils en profitent. »

Aborder la compétition « de manière très décomplexée »

Mais le coach breton ne veut surtout pas que ses joueurs se laissent griser par l’enjeu. « Il faut oublier le contexte et le fait que ce soit une première dans l’histoire du club pour ne penser qu’au jeu, il n’y a que ça qui doit nous obnubiler », assure Julien Stéphan, appelant son équipe à aborder la compétition « de manière très décomplexée ». « Il ne faudra pas attendre trois matchs pour se libérer, il faudra le faire tout de suite », met-il en garde.

Pour leurs débuts face à Krasnodar, les Rouge et Noir pourront en tout cas compter sur le soutien de 5.000 spectateurs au Roazhon Park, la préfecture d’Ille-et-Vilaine ayant relevé ce week-end la jauge maximale pour les grands rassemblements. « Ce n’est pas autant que ce qu’on avait espéré mais c’est plus que ce qu’on avait prévu, a estimé Julien Stéphan. Il faudra donc profiter de cette opportunité-là pour emmener le public avec nous et on veut que ce soutien puisse être récompensé par une performance de qualité ».