RC Lens : Les Sang et Or sont « passés à côté » du derby

FOOTBALL Lens s'est incliné dans les grandes largeurs (4-0) dimanche soir dans le derby du Nord

Francois Launay
— 
La défense lensoise n'a pas tenu le choc
La défense lensoise n'a pas tenu le choc — Michel Spingler/AP/SIPA

La démonstration de force des supporters lensois n’aura pas suffi. Venus en nombre pour encourager leurs joueurs avant le départ en car vers le stade Pierre Mauroy, les fans sang et or doivent l’avoir mauvaise depuis dimanche soir. Eparpillés façon puzzle par le Losc (4-0) dans le premier derby du Nord depuis 2015, les Sang et Or sont passés à côté de leur grand rendez-vous.

« Même si on avait de bonnes intentions, on est passé à côté, on n’était pas dans nos dispositions habituelles. Ce n’était pas le bon soir pour tomber face à une équipe sûre de sa force, taillée pour la Ligue des champions alors que l’on vient de Ligue 2. Je regrette qu’on n’ait pas fait le match qu’on avait envie de faire et qu’on avait l’habitude de faire », déplore Franck Haise l’entraîneur lensois.

« On apprend beaucoup dans les mauvais soirs »

Après une belle série de cinq matchs d’affilée sans défaite, le promu lensois s’était installé sur le podium de Ligue 1 à la surprise générale. Mais dans ce derby où il était privé de son buteur Ganago (blessé) et du défenseur argentin Médina (suspendu), le RC Lens ​a été vite dépassé et surclassé.

Réduit à neuf en deuxième mi-temps après les expulsions de Gradit et Michelin, le Racing a bu le calice jusqu’à la lie. « C’est un mauvais soir mais on apprend beaucoup dans les mauvais soirs. A nous de rester soudés pour avancer et retrouver ce qu’on fait de bien depuis pas mal de temps », lâche Jean-Louis Leca, le capitaine d’un Lens blessé dans son orgueil mais encore cinquième de Ligue 1 après sept journées.