XV de France : Vers une sortie de crise entre la Fédération et la Ligue ?

RUGBY Des discussions apparemment fructueuses ont eu lieu mercredi matin entre les deux instances

N.C. avec AFP

— 

Le XV de France en préparation à Nice, en janvier 2020.
Le XV de France en préparation à Nice, en janvier 2020. — Frederic DIDES/SIPA

Les discussions entre la Ligue nationale de rugby (LNR) et la Fédération française (FFR), réunies mercredi matin en visio-conférence, « avancent » pour tenter de régler leur différend sur la durée de mise à disposition des internationaux, a-t-on appris de source proche du dossier. « Ça avance, les échanges étaient plus apaisés » entre les deux instances du rugby français, a indiqué cette source à l’AFP après la réunion, sans préciser le contenu des discussions.

Les deux parties, vont continuer de discuter en interne, avant de nouveaux échanges jeudi matin qui doivent permettre de trouver une issue. La réunion de mercredi, à laquelle assistaient notamment le président de la FFR Bernard Laporte, son homologue de la LNR Paul Goze et des représentants de clubs, devait permettre de préparer un terrain d’entente sur la durée de mise à disposition des joueurs pour le XV de France.

La LNR, qui chapeaute les championnats professionnels, et la FFR, responsable de la sélection nationale, sont en conflit sur le nombre de matchs pour lesquels les internationaux devront être libérés par leur club. La FFR a programmé six rencontres du 24 octobre au week-end des 5-6 décembre dans le cadre de la fenêtre internationale automnale élargie par World Rugby en raison de la pandémie de Covid-19. Les clubs, employeurs des joueurs, et la LNR avaient accepté de mettre à disposition les internationaux pour cinq matchs maximum.

Selon le site Rubgyrama, les clubs et la Ligue auraient accepté les six matchs des Bleus, en échange d’aménagements pour limiter la casse. Trois pistes auraient été évoquées : Autoriser seulement trois ou quatre matchs maximum par joueurs, contre cinq auparavant, mettre les joueurs à disposition des clubs le week-end du 7 novembre, durant lequel il n’y a pas de match international, et récupérer les joueurs non retenus par le sélectionneur dès le milieu de la semaine, pour qu’ils puissent jouer le week-end.

La lettre de Laporte aux présidents de clubs

Une réunion des présidents de clubs de Top 14 est prévue ce mercredi en fin d’après-midi pour discuter des points abordés mercredi matin entre la LNR et la FFR. Une communication officielle devrait avoir lieu jeudi.

Samedi, le patron de la FFR, Bernard Laporte, avait écrit à ces présidents pour leur signifier que les internationaux qui ne répondraient pas à leur convocation contre le XV de Galles le 24 octobre, premier des six matchs programmés, ne pourraient pas jouer en club, en s’appuyant sur un point du règlement de World Rugby.

Vendredi, le Conseil d’État, saisi par la Ligue, avait renvoyé les deux instances dos à dos, estimant qu’une modification du nombre de rencontres du XV de France ne pouvait se faire sans l’accord commun des deux parties mais aussi, et surtout, qu’après modification d’une convention qui les lie. Les Bleus doivent se retrouver à Marcoussis à partir du lundi 19 octobre pour préparer la rencontre contre les Gallois.