Rugby : Toujours pas d’accord entre la ligue et la fédération sur le nombre de matchs des Bleus

BRAS DE FER Les présidents des clubs ont redit dimanche qu’ils ne voulaient que cinq rencontres cet automne contre six demandées par la FFR

20 Minutes avec AFP

— 

Un ballon de rugby.
Un ballon de rugby. — ALLILI MOURAD/SIPA

Plus de sept mois après leur dernier match de rugby, le 8 mars en Écosse, les Bleus vont enfin rejouer. Mais combien de matchs ? Le brouillard s’épaissit sur le programme automnal du XV de France dans un contexte de désaccord persistant entre les instances du rugby tricolore sur la mise à disposition des internationaux.

Un match amical contre le Pays de Galles le 24 octobre

Six matchs sont programmés de fin octobre à début décembre, à l’occasion de la fenêtre internationale automnale exceptionnellement élargie par World Rugby face à la pandémie de Covid-19, alors que les Bleus en disputent habituellement trois durant cette période. D’abord un match amical contre le Pays de Galles (24 octobre), pour préparer la dernière rencontre, reportée, du Tournoi des six nations 2020 face à l’Irlande (31 octobre). Puis quatre rencontres de la Coupe d’automne des nations, avec les Fidji (15 novembre), l’Écosse (22) et l’Italie (28) au programme, avant un dernier match de classement (5-6 décembre).

Mais le championnat de France (Top 14) se poursuivra en parallèle et les clubs, employeurs des internationaux, ainsi que la Ligue nationale de rugby (LNR), qui chapeaute la compétition, ne sont pas prêts à libérer les joueurs aussi longtemps. C’est cinq matchs, pas plus, ont redit à l’unanimité les présidents, réunis en visioconférence dimanche matin, selon une source de la LNR.

Les clubs ne veulent « pas être la variable d’ajustement »

Cela pourrait être même moins si LNR et clubs, d’un côté, et Fédération française de rugby (FFR), de l’autre, ne trouvent pas de terrain d’entente. Car la convention qui les lie actuellement, concernant la mise à disposition des internationaux, prévoit trois matchs. « On ne peut pas être la variable d’ajustement de tous les problèmes qu’a mis en avant le Covid. On est tout à fait disposés à faire des efforts. Passer de trois à cinq, c’est un effort important mais on est prêts à l’assumer (…) Maintenant du simple au double, cela ne peut pas aller », a expliqué le directeur général du Stade français Thomas Lombard.

Dans le pire des cas, les Bleus pourraient donc ne disputer que trois rencontres en plus de la dernière du Tournoi des six nations 2020, celle-ci étant considérée comme un cas à part puisqu’elle avait été reportée du fait de la crise sanitaire. Mercredi, Fabien Galthié a convoqué 31 joueurs en vue du duel contre les Gallois à Saint-Denis, avec un début de rassemblement prévu cinq jours avant à Marcoussis (Essonne), lundi 19 octobre.

Mais le sélectionneur disposera-t-il des joueurs ? Il est « imaginable » que le capitaine des Bleus, le Toulonnais Charles Ollivon, ne joue pas tous les matchs si certains « ne sont pas agréés par la Ligue », a indiqué le président du RCT Bernard Lemaître. Tout dépend désormais de l’issue d’éventuelles prochaines discussions entre les différentes parties. La LNR a proposé samedi une nouvelle réunion de conciliation à la FFR pour lundi. Une demande restée sans réponse dimanche.