Ligue des nations: L'Espagne battue en Ukraine, Luis Enrique obligé de prendre la défense de De Gea

FOOTBALL Comme lors de la correction reçue en France, l'Ukraine était pourtant très affaiblie

N.C. avec AFP
— 
L'Ukraine a battu l'Espagne en Ligue des nations, le 13 octobre 2020.
L'Ukraine a battu l'Espagne en Ligue des nations, le 13 octobre 2020. — Efrem Lukatsky/AP/SIPA

L’Espagne reste en tête de son groupe de Ligue des nations, mais c’est une défaite qui fait tache. La sélection de Luis Enrique s’est inclinée mardi soir face à l’Ukraine, pourtant très affaiblie et qui restait sur une correction reçue en France (7-1) et une défaite à domicile contre l’Allemagne (1-2).

Face à une défense bien organisée et un très bon gardien, Georgiy Bushchan, la Roja n’a pas su trouver la faille malgré de nombreuses tentatives et a même fini par encaisser un but de Viktor Tsygankov (76e) sur un contre rapidement mené. Un but sur lequel le gardien David De Gea, parti à la pêche, n’est pas exempt de tout reproche.

Luis Enrique a toutefois pris la peine de défendre son gardien après la rencontre. « On peut toujours faire mieux les choses ou blâmer quelqu’un, a-t-il dit, selon des propos relayés par RMC Sport. Blâmer De Gea est déjà un vice, cela en dit beaucoup. Si David est blâmé dans un match comme celui-ci, éteignons tout et partons. La responsabilité de chaque but incombe à toute l’équipe. C’est injuste et de mauvais goût. »

C’est un coup d’arrêt pour l’Espagne qui n’avait plus perdu depuis novembre 2018 et un bel exploit pour l’Ukraine, qui n’avait jamais battu les Espagnols. L’équipe Andreï Shevchenko, bien que privée qu’une quinzaine de joueurs entre le Covid et les blessures, prend également une belle revanche après la cinglante défaite 4-0 subie à Madrid en septembre.

Cette première victoire des Ukrainiens contre les Espagnols a été acclamée par environ 15.000 spectateurs, admis au stade Olympique de Kiev après l’allégement des restrictions liées au coronavirus.

Espagne-Allemagne en novembre

« Je félicite notre équipe pour sa victoire contre une des sélections les plus fortes du monde, celle de l’Espagne (…) Merci pour avoir offert à l’Ukraine entière cette fête dont on avait tous tellement besoin ! Nous sommes fiers de vous », a réagi le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur sa page Facebook.

L’Espagne reste malgré tout en tête du groupe avec sept points devant l’Allemagne, 2e à un point après avoir concédé le nul 3-3 contre la Suisse. L’Ukraine, 3e, n’est devancée par l’équipe de Joachim Löw qu’à la différence de buts. Les Suisses ferment la marche avec deux points. L’Espagne se déplacera en Suisse le 14 novembre avant de recevoir l’Allemagne le 17 novembre lors d’un choc décisif pour la tête du groupe.