Ligue 1 : Geubbels surgit du néant et Monaco confirme ses bonnes dispositions

FOOTBALL Monaco a grimpé à la 2e place de la Ligue 1 derrière Rennes, son prochain adversaire, après sa victoire sur Nantes (2-1)

J.L. avec AFP

— 

L'ancien lyonnais William Geubbels a marqué son premier but en L1 avec l'ASM.
L'ancien lyonnais William Geubbels a marqué son premier but en L1 avec l'ASM. — Valery HACHE / AFP

Monaco a grimpé à la 2e place de la Ligue 1 derrière Rennes, son prochain adversaire, après sa victoire sur Nantes (2-1) obtenue grâce aux premiers buts des jeunes Sofiane Diop (20 ans) et Willem Geubbels (19 ans), dimanche lors de la 3e journée. C'est sans Djibril Sidibé, touché à la hanche droite la veille à l'entraînement, mais avec le remuant attaquant allemand Kevin Volland, que Monaco a remporté sa première victoire de la saison à domicile, synonyme de 1000e victoire de l'histoire du club dans l'élite.

1000e victoire dans l'élite pour l'ASM

Cette victoire, qui permet aux hommes de Niko Kovac, bien présent sur le banc monégasque dix jours après avoir été testé positif au coronavirus, de rejoindre Rennes et Lille avec 7 points, s'est rapidement dessinée.Dès la 5e minute, sur une offensive de Gelson Martins côté droit, Ruben Aguilar a centré et le jeune Sofiane Diop, sorti de son marquage, a réalisé un belle reprise du droit en pivot (1-0, 5e) pour inscrire son premier but en L1.

Sans un manque de précision (Tchouameni à côté 12e, Badiashile sur la barre 15e), et un bon Alban Lafont devant Volland (29e), puis Cesc Fabregas inspiré toute la rencontre (45e+3), Monaco aurait pu se rendre le match bien plus facile. Au lieu de ça, le jeune gardien polonais Radoslaw Majecki, dont c'était la première en L1, a été battu sur la première frappe nantaise (18e). Mais Kolo Muani, servi subtilement par Ludovic Blas, a été signalé hors-jeu après l'intervention de l'assistance vidéo.

Enfin la saison de Geubbels?

Avant la pause, les hommes de Christian Gourcuff ont encore eu la possibilité d'égaliser. Majecki a été vigilant sur une tentative lointaine d'Abdoulaye Touré, puis heureux lorsque Moses Simon a vendangé, à six mètres, la conclusion d'un magnifique contre collectif (45e).

A force de reculer et de ne pas parvenir à marquer (frappe de Ben Yedder sur le poteau, 58e), Monaco s'est fait peur. Les Canaris ont même logiquement égalisé sur une très belle volée de Blas, servi par Dennis Appiah et aidé par une faute de main de Majecki (1-1, 62e). Mais Kovac possède des armes offensives sur le banc. Dès leur entrée (63e), Henry Onyekuru et willem Geubbels se sont mis en évidence. Le premier a servi le second, qui, d'un joli piqué s'est offert une belle première (2-1, 65e).