OM : Le rachat n’est « pas mort », Mourad Boudjellal continue d’y croire

FOOTBALL Retour au front pour Mourad Boudjellal

B.V.

— 

Mourad Boudjellal, en juillet 2017, alors qu'il était président du RC Toulon (archives).
Mourad Boudjellal, en juillet 2017, alors qu'il était président du RC Toulon (archives). — F. Pennant / AFP

Il avait décidé de se mettre « en retrait » du projet de l’homme d’affaire Mohamed Ajroudi de racheter l’OM. Ça n’a pas duré bien longtemps. Interrogé par La Provence, l’ancien président du rugby club toulonnais est revenu à la charge, assurant que le rachat n’était « pas mort ». « Il faut réussir à attraper le cœur de Frank McCourt, explique-t-il. Il faut essayer de le convaincre qu’on n’est pas des méchants, qu’on a de bonnes intentions, qu’on peut peut-être être plus fort ensemble, qu’on peut donner du bonheur et faire de grandes choses pour la ville. »

Revenu au premier plan des négociations, assure qu’il est désormais « le seul qui pourrait parler de ce projet », sans préciser s’il a vraiment avancé. Mais Boudjellal affiche sa confiance, et estime que « ça se fera d’ici la fin de l’année, j’espère avant fin décembre. Mais il y aura des rebondissements ! Vous avez compris que ça allait être un feuilleton… », poursuit-il.

Et parce qu’une interview de Boudjellal n’est en jamais une sans une bonne punchline, le Varois a tenté de piquer au vif les supporters marseillais après leurs célébrations de la défaite parisienne dimanche soir. « Aujourd’hui, l’OM doit de nouveau briller en Europe. Ça suffit de se "pignoler" sur une étoile ! Être "à jamais les premiers", ça veut dire qu’on oublie le présent et qu’on se console avec le passé. C’est très bien, mais "redevenir les premiers", c’est mieux. »