Nicolas Gigot, rugbyman belge de 19 ans de Bourg-en-Bresse, décède après un malaise à l’entraînement

DISPARITION Le joueur de 19 ans s’était effondré lors d’un footing à la reprise de l’entraînement, le 16 juin, avec l’USBPA Rugby (Fédérale 1). Victime d’une hépatite fulgurante, il est décédé dans la nuit de vendredi à samedi

J.Lau.

— 

Nicolas Gigot est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué le club bressan.
Nicolas Gigot est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué le club bressan. — USBPA

L’USBPA Rugby, qui évolue en Fédérale 1 (3e division), vient d’annoncer dans un communiqué le décès de Nicolas Gigot, joueur Espoir de Bourg-en-Bresse, dans la nuit de vendredi à samedi. Ce jeune rugbyman belge a lutté pendant plus d’un mois, après avoir été victime d’un malaise le 16 juin, lors d’un footing pour l’entraînement de reprise avec son club.

Il a depuis été plongé dans un coma artificiel, en raison d’une hyperthermie et d’une hépatite. Nicolas Gigot a alors subi une greffe de foie en urgence, puis une amputation des deux jambes, pour répondre à l’apparition de nécroses. Une page Facebook de soutien avait été créée par son père et avait ému le monde du rugby, de Johnny Wilkinson à Dan Carter.

« Son combat récent aura été à son image, plein de courage et d’envie, indique l’USBPA dans son communiqué. L’ensemble de la communauté violette témoigne son affection et sa compassion vis-à-vis de sa famille, qui pourra compter sur notre soutien. »