Stade Rennais : Niang, Camavinga, Kouassi, Salisu… Le nouveau président fait le point sur le mercato

FOOTBALL Entouré de Julien Stéphan et de Florian Maurice, Nicolas Holveck s'est présenté face à la presse ce lundi après-midi pour la reprise des Rouge et Noir

Jérôme Gicquel

— 

Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais, Florian Maurice, directeur sportif et le président Nicolas Holveck, ici le 22 juin 2020 au Roazhon Park.
Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais, Florian Maurice, directeur sportif et le président Nicolas Holveck, ici le 22 juin 2020 au Roazhon Park. — C. Allain / 20 Minutes

« On cible trois ou quatre joueurs qui ont un niveau supérieur à la Ligue Europa ». Pour son grand oral de rentrée devant la presse, Nicolas Holveck n’a pas caché ses ambitions ce lundi après-midi. « Mais des ambitions mesurées, à l’image du club », a indiqué le nouveau président du Stade Rennais, nommé au tout début du confinement. Entouré du coach Julien Stéphan et de Florian Maurice, nouveau directeur sportif du club, l’ancien directeur général adjoint de l’AS Monaco a évoqué quelques-uns des dossiers chauds du mercato. Morceaux choisis.

Aucune offre reçue pour Niang, « même pas un appel de l’OM »

Malgré ses envies de départ, il était bien à la reprise ce lundi à la Piverdière pour passer comme ses collègues des tests physiques et médicaux. Nicolas Holveck ne pouvait pas échapper aux questions sur M’Baye Niang qui n’avait pas caché son attrait pour l’OM dans une interview accordée au Canal Football Club fin mai. « Il a fait part de ses envies de départ mais pas de manière aussi véhémente que ce qu’on a pu entendre dans la presse », a indiqué le président rennais. « Il y a beaucoup de marques d’intérêt mais nous n’avons reçu aucune offre, pas même un coup de téléphone de l’OM », a-t-il ajouté.

Interrogé sur les déclarations de son joueur, le coach Julien Stéphan n’a quant à lui pas voulu « juger sa communication ». « J’attends d’avoir une discussion en face-à-face avec lui, les yeux dans les yeux. Mais il a en tout cas vécu la meilleure période sportive de sa carrière depuis un an et demi », a souligné le coach breton.

« On a fixé que Camavinga reste avec nous »

Cédera-t-il aux sirènes du Real Madrid dès cet été ? Le dossier Eduardo Camavinga n’a pas fini d’occuper Nicolas Holveck ces prochaines semaines. Assurant n’avoir reçu « aucune offre », le président rennais compte en tout cas sur sa pépite la saison prochaine. « On a fixé qu’il reste avec nous la saison prochaine car on est ambitieux. Et c’est un garçon réfléchi », a assuré le président rennais.

« Guirassy souhaite venir à Rennes, c’est sa priorité »

En cas de départ de M’Baye Niang, le Stade Rennais a déjà ciblé son successeur. Il s’agit de Sehrou Guirassy, l’attaquant d’Amiens. Le dossier semble en tout cas bien avancé à en croire Nicolas Holveck. « Il souhaite venir à Rennes, c’est sa priorité », a-t-il indiqué. Selon L’Equipe, le club breton aurait fait une offre de 13 millions pour le joueur, une proposition jugée beaucoup trop basse par le club picard qui en réclame 20 millions. Largement trop pour la direction rennaise, surtout dans le contexte actuel. « On va continuer les négociations mais je ne pense pas qu’on ait fait une offre à la casse. La dernière est dans les prix du marché », a souligné le président rennais.

La venue de Salisu très compromise

En quête d’un défenseur central, le Stade Rennais a très tôt ciblé Mohammed Salisu, le joueur ghanéen de Valladolid. Si un accord a été trouvé avec le club espagnol, il semble désormais improbable que le joueur porte le maillot Rouge et Noir la saison prochaine. « Tout a été mis en œuvre pour le convaincre mais il a donné sa préférence à la Premier League, sachant que sa langue maternelle est l’anglais. On ne va pas forcer les choses et on va se focaliser sur des joueurs qui ont vraiment envie de venir, même si je ne fais aucun reproche à Salisu », a réagi Nicolas Holveck.

Le dossier Kouassi, symbole des nouvelles ambitions rennaises

« On était en finale, comme pour Miss France. Mais on n’a pas eu l’écharpe ». C’est sur le ton de l’humour que le président rennais a commenté la décision de Tanguy Kouassi de rejoindre le Bayern Munich la saison prochaine. Mais le fait que le grand espoir du PSG ait prêté attention au projet rennais confirme, selon son président, la nouvelle dimension prise par le club breton. « On s’est retrouvé à la lutter avec le Bayern, Leipzig et Mönchengladbach. Cela prouve que le Stade Rennais intéresse les meilleurs jeunes talents », a souligné le président rennais.

Des discussions « bien avancées » pour prolonger Traoré et Maouassa

La saison dernière, Julien Stéphan avait dû composer avec un effectif profondément remanié avec plus de la moitié de ses titulaires qui avaient quitté le navire après le sacre en Coupe de France. Le coach breton espère que le mercato sera moins agité et qu’il pourra garder « son noyau dur » de la saison dernière. Julien Stéphan pense notamment à ses deux latéraux Hamari Traoré et Faitout Maoussa, auteurs tous les deux d’une belle saison et donc objets de convoitises. A un an de la fin de leur contrat, le Stade Rennais espère bien conserver ces deux défenseurs et a entrepris des démarches pour les prolonger. « Les discussions sont bien avancées, cela prend un peu de temps mais on a des arguments à faire valoir », a indiqué le président rennais.