Lille-Rennes : Du pire au meilleur, les Lillois ont tout renversé en une semaine

FOOTBALL Vainqueur ce mardi soir de Rennes (1-0), le Losc s’est totalement relancé dans la course à la Ligue des champions, une semaine après son élimination pitoyable en coupe de France

Francois Launay

— 

Les Lillois ont ouvert le score face à Rennes
Les Lillois ont ouvert le score face à Rennes — AFP
  • Vainqueur de Rennes ce mardi soir (1-0), Lille s’est relancé dans la course à la Ligue des champions.
  • Sept jours après une triste élimination en coupe de France, le club nordiste s’est refait une santé et peut regarder de nouveau vers le haut.

Au Losc, les semaines se suivent et ne se ressemblent vraiment pas. Au bord de la crise de nerfs il y a une semaine, après une élimination sans gloire en Coupe de France par les amateurs d’Epinal, Lille s’est refait la cerise en sept jours. Deux victoires à Strasbourg samedi (1-2) et ce mardi à domicile contre Rennes (1-0) ont totalement relancé le club nordiste dans la course à la Ligue des champions.

Le coup parfait

Et dire qu’il y a une semaine, Gérard Lopez, le président du Losc, s’était senti obligé de réaffirmer son soutien à Christophe Galtier. Légèrement menacé par les mauvais résultats accumulés depuis le début de l’année 2020, l’entraîneur nordiste vient de passer une semaine idéale. En battant Rennes ce mardi, le Losc est revenu à trois petits points de la troisième place occupée par les Bretons. Alors qu’une défaite aurait pu reléguer les Nordistes à neuf longueurs, ce succès capital rebat les cartes.

Quatrième de Ligue 1, le club nordiste réaffirme clairement sa candidature à la Ligue des champions. Même si Christophe Galtier, plus que le classement, retient surtout le changement d’état d’esprit de son groupe : « Je ne suis nullement focalisé sur le classement et les écarts entre les uns et les autres. Je suis focalisé sur le fait que l’équipe se remette à gagner avec un état d’esprit, un changement d’animation, une envie de marquer des buts. Il est encore bien trop tôt pour parler de la 2e, 3e, 4e ou 5e place parce qu’il reste encore beaucoup de matchs à commencer par celui de vendredi à Angers », lâche le coach lillois.

Rémy n’est pas en pré-retraite

Décisif d’entrée ce mardi en ouvrant le score contre Rennes après quatre minutes de jeu, Loïc Rémy a montré qu’il était plus qu’un remplaçant de luxe cette saison. Dans l’ombre d’Osimhen en début de saison, l’attaquant de 32 ans retrouve une seconde jeunesse depuis plusieurs semaines. Son but face aux Bretons est déjà son onzième toutes compétitions confondues cette saison. Une efficacité qui lui permet de se faire progressivement une place dans le 4-4-2 de Galtier.

« C’est un système que j’aime pour différentes raisons Il me semblait important d’épauler plus Victor (Osimhen) pour avoir plus d’espaces. Ce n’est pas un hasard si Loïc est présent sur ces deux matchs d’entrée. Avoir des cadres, avoir de l’expérience c’est très important. », reconnaît l’entraîneur lillois.

Lille redevient maître chez lui

La défaite contre le PSG était donc un accident. En s’imposant face à Rennes, le Losc a repris sa marche en avant sur ses terres. Avec 29 points pris sur 36 au stade Pierre Mauroy, le club nordiste est le meilleur de Ligue 1 à domicile. Des statistiques qui lui permettent de rester dans le haut du tableau malgré des performances bien moins flamboyantes à l’extérieur (8 points sur 33).