Stade Rennais : « Ce geste parfait »... Annoncé sur le départ, Jérémy Gélin soigne son retour

FOOTBALL Le défenseur et milieu de terrain a inscrit un but somptueux qui a offert la qualification au Stade Rennais mardi soir à Angers

Camille Allain
— 
Le milieu de terrain du Stade Rennais Jérémy Gélin, ici après son but victorieux en 8e de finale de Coupe de France face au SCO d'Angers, le 28 janvier 2020.
Le milieu de terrain du Stade Rennais Jérémy Gélin, ici après son but victorieux en 8e de finale de Coupe de France face au SCO d'Angers, le 28 janvier 2020. — AFP
  • Le Stade Rennais s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France mardi soir après un match épique à Angers, remporté 5-4 par les Bretons.
  • Les rouge et noir ont pu compter sur un but somptueux de Jérémy Gélin, son premier en pro.
  • Le joueur de 22 ans était pourtant annoncé sur le départ à l’occasion de ce mercato d’hiver mais les nombreux blessés dans l’effectif rennais ont convaincu les dirigeants rennais de le garder.

Que c’était bien touché. Mardi soir, Jérémy Gélin a mis la manière pour signer son premier but en rouge et noir. On jouait la 115e minute d’un match fou entre le SCO d’Angers et le Stade Rennais (4-5) quand sa reprise instantanée, aussi somptueuse que délicate, est venue doucher le stade Raymond-Kopa, laissant Danijel Petkovic sans réaction. Un but décisif qui offre un ticket pour les quarts de finale de Coupe de France à son équipe, tenante du titre. « Ce geste parfait qui nous crucifie », saluera même l’entraîneur angevin Stéphane Moulin. Un geste qui vient surtout clore une semaine folle pour Jérémy Gélin.

Il faisait partie des joueurs annoncés sur le départ. Barré par la concurrence en défense centrale et au milieu de terrain, le polyvalent natif de Quimper devait partir en prêt à l’occasion de ce mercato d’hiver bien calme du côté Rennais. Amiens était intéressé pour lui offrir du temps de jeu et l’affaire semblait bien engagée. C’était avant le match à Nice et les blessures combinées des deux défenseurs Jérémy Morel et Gerzino Nyamsi. Interrogé en conférence de presse lundi, son entraîneur Julien Stéphan l’avait promis. « Oui Jérémy restera ». On comprend mieux pourquoi.

D’après le très bien renseigné site Rouge Mémoire, Jérémy Gélin aura joué 5.570 minutes avant d’inscrire son premier but en pro. Il s’en souviendra et les supporters aussi. Car du haut des 22 ans, le défenseur affiche déjà une solide expérience chez les pros. Lors de la saison 2017-2018, Sabri Lamouchi l’avait installé comme titulaire indiscutable en défense centrale aux côtés de Joris Gnagnon. Gélin avait terminé la saison sur vingt titularisations consécutives en Ligue 1, contribuant à la qualification du club pour la Ligue Europa.

Un caviar face au PSG

Moins utilisé par Julien Stéphan, notamment en raison de l’arrivée de Damien Da Silva et de Jérémy Morel, le défenseur central a rappelé à son entraîneur ô combien il pouvait être utile à son club formateur. Joueur discret et appliqué, Jérémy Gélin dispose en plus d’un joli toucher de balle qui lui avait permis d’offrir un caviar de 60 mètres à Adrien Hunou lors d’une victoire au Parc des Princes face au PSG.

Au tour précédent, le Stade Rennais avait déjà vu un de ses « anciens » débloquer son compteur. Moqué pour son manque d’efficacité, le latéral Hamari Traoré avait planté un missile face à l'Athéltico Marseille pour son premier but en rouge et noir. On appelle cela « soigner » son entrée.