Nîmes-FC Nantes : Le FCN renoue avec le succès à l’extérieur et se rapproche du podium

FOOTBALL Le FC Nantes, 4e provisoire, a souffert mais l’a emporté face à Nîmes (0-1), samedi soir

20 Minutes avec AFP

— 

Le FCN a gagné face à Nîmes grâce à un but d'Imran Louza
Le FCN a gagné face à Nîmes grâce à un but d'Imran Louza — S. Thomas/AFP
  • Nantes l’emporte mais comme pour ses huit précédentes victoires de la saison avec un but d’écart.
  • « On manque de lucidité sur nos occasions de buts », a réagi l’entraîneur Christian Gourcuff.

Le FC Nantes a souffert mais l’a emporté face à Nîmes (0-1), samedi lors de la 18e journée de Ligue 1, renouant avec le succès après quatre échecs à l’extérieur. La dernière victoire des Canaris hors de la Beaujoire remontait à fin septembre à Lyon (0-1). Avec ce succès, consécutif à sa victoire dimanche à domicile contre Dijon, le FC Nantes, 4e provisoire, s’approche tout près du podium.

Défensivement bien en place, les Nantais s’en retournent avec un petit succès sous le bras grâce à une frappe du droit du milieu Imran Louza (28) sur une passe décisive – sa quatrième cette saison – du Nigérian Moses Simon.

« On manque de lucidité »

Mais Nantes a péché dans l’efficacité offensive. L’attaquant malien Kalifa Coulibaly, peu en réussite en ce moment, n’a rien eu à se mettre dans les pieds et a surtout gâché d’une frappe au premier poteau un face-à-face avec Paul Bernardoni (38), oubliant de servir son compère Abdoul Kader Bamba.

Le meneur de jeu nantais Ludovic Blas (27), d’un pied gauche trop ouvert, a lui aussi gâché une première munition d’Abdoul Kader Bamba ne demandant pourtant, là aussi, qu’à terminer dans les filets nîmois ! Ce manque d’efficacité aurait pu coûter cher aux Canaris face à la pression nîmoise. « On manque de lucidité sur nos occasions de buts. La progression passe par cette capacité à concrétiser. Avec notre classement actuel, on devrait être plus lucide », a réagi l’entraîneur Christian Gourcuff.

Encore un petit but d’écart

Nantes doit en grande partie son succès à son gardien Alban Lafont auteur d’un arrêt réflexe sur sa ligne sur une tête de Kevin Denkey (1). Le gardien nantais a continué d’éteindre le danger comme sur un coup franc direct de Zinedine Ferhat repoussé des deux poings (47). Et quand, Alban Lafont s’est trouvé battu, c’est Dennis Appiah (86) qui a écarté le danger devant Pablo Martinez et sauvé Nantes d’une égalisation nîmoise.

Nantes l’emporte mais comme pour ses huit précédentes victoires de la saison avec un but d'écart.