PSG-Bruges : Malgré une performance très moyenne, Paris assure l'essentiel et se qualifie pour les 8es

FOOTBALL Malgré la qualif', les hommes de Thomas Tuchel ont réalisé un tout petit match face à des Belges toujours aussi joueurs

Aymeric Le Gall

— 

Grâce à un nouveau pion d'Icardi contre Bruges, le PSG se qualifie pour les 8es de Ligue des champions.
Grâce à un nouveau pion d'Icardi contre Bruges, le PSG se qualifie pour les 8es de Ligue des champions. — FRANCK FIFE / AFP

De notre envoyé spécial au Parc,

On va dire que l’essentiel est assuré. En s’imposant dans la difficulté face à Bruges – et le mot est faible –, le PSG a obtenu sa qualification pour les 8es de finale de Ligue des champions à deux matchs de la fin de la phase de poule. Mais on attendait tout de même beaucoup mieux des hommes de Tuchel après le revers à Dijon vendredi dernier.

Une réaction, quelle réaction ?

Légèrement humiliés à Dijon vendredi, on imaginait facilement les Parisiens débouler sur la pelouse du Parc mercredi avec le couteau entre les dents, prêts à ouvrir les Belges en deux en première période comme l’avaient été les Marseillais lors du dernier Classico (0-4 à la pause). Raté. Pis, face à des Brugeois aussi entreprenants qu’ils l’avaient été à domicile au match aller, les hommes de Thomas Tuchel ont livré une performance médiocre lors du premier acte. Sans mouvements, sans idées et sans gnac, ils s’en sont remis – comme d’hab désormais – à Mauro Icardi pour sauver la face à la pause (1-0, 22e).

Icardi, ça rime avec Inzaghi

On s’inflige déjà suffisamment de Ligue 1 au quotidien pour en rajouter une couche avec le championnat italien, ce qui fait qu’à l’arrivée, on n’avait pas beaucoup vu jouer Mauro Icardi ces dernières saisons. Désormais sous nos yeux chaque semaine, on prend peu à peu conscience du phénomène. L’Argentin est le prototype même du buteur de surface qui peut être invisible 44 minutes et vous planter dans le dos sur son seul ballon exploitable. C’est encore une fois ce qu’il a fait avec ce but de fouine à la Pippo Inzaghi, dans les six mètres, à la réception d’un bon centre de Dagba.

Paris (déjà) qualifié

On pourrait vous raconter comment le PSG a continué à ne rien faire ou presque en seconde période ou comment Navas a sorti le péno (mal) tiré par Diagne à un quart d’heure de la fin, mais allons à l’essentiel : avec cette petite victoire bien poussive, les Parisiens ont tout de même assuré leur qualification pour les 8es de finale, et ce à deux matchs de la fin de la phase de poule. Mine de rien, c’est une performance assez rare pour le signaler. Les Bleu et Rouge iront à Madrid lors de la prochaine journée en claquette-chaussettes pour assurer une première place du groupe qui ne devrait pas leur échapper.