Top 14 : Le Stade Toulousain, Cheslin Kolbe et Damian Penaud vedettes de la Nuit du rugby

RUGBY La seizième Nuit du rugby aura lieu le 25 novembre. Le Stade Toulousain, et dans une moindre mesure Clermont, trustent les nominations

Nicolas Stival

— 

Le Toulousain Cheslin Kolbe et le Clermontois Damian Penaud (au fond à droite) sont nommés dans trois catégories lors de la 16e Nuit du rugby.
Le Toulousain Cheslin Kolbe et le Clermontois Damian Penaud (au fond à droite) sont nommés dans trois catégories lors de la 16e Nuit du rugby. — Pascal Pavani / AFP

La « Kolbemania » n’est pas près de retomber. Comme le Clermontois Damian Penaud, l’ailier du Stade Toulousain Cheslin Kolbe est nommé dans trois catégories en vue de la 16e édition de la Nuit du rugby, qui aura lieu le 25 novembre à Paris.

Le tout frais champion du monde avec l’Afrique du Sud postule comme meilleur joueur du Top 14. Ses pairs devront choisir entre lui, son coéquipier Antoine Dupont et Penaud, tous protagonistes de la dernière finale remportée par les Rouge et Noir.

L’insaisissable attaquant sera confronté aux votes du grand public dans la catégorie « meilleur joueur du Top 14 à la Coupe du monde » face au même Penaud et au Fidjien de l'Union Bordeaux-Bègles Semi Radradra. Idem en ce qui concerne « le plus bel essai », pour sa réalisation contre Pau le 4 mai, où le Springbok se trouve à la conclusion d’une action collective de 90 m.

Deux sur trois au fair-play

Sinon ? Dupont pourrait être élu meilleur joueur international français par ses collègues, s’il repousse la concurrence des Clermontois Penaud (encore) et Arthur Iturria. Deux autres Stadistes, Piula Faasalele (aujourd’hui à Perpignan) et Jerome Kaino sont nommés pour le prix du fair-play (vote du grand public), au côté du Clermontois Peceli Yato. Et logiquement, les entraîneurs devront choisir entre leurs collègues toulousains, auvergnats mais aussi lyonnais pour désigner le meilleur staff de France.

La soirée sacrera également la meilleure internationale française, élue par les joueuses de l’élite féminine. Finaliste avec le Stade Toulousain, Céline Ferer postule, au même titre que Romane Ménager, championne de France avec Montpellier, et la Bayonnaise Pauline Bourdon.