FC Nantes : Gourcuff manager ? « C’est ma conception de la construction d’un club »

FOOTBALL L’entraîneur nantais a confirmé qu’il allait devenir responsable de l’ensemble de la politique sportive du FCN

David Phelippeau

— 

Christian Gourcuff.
Christian Gourcuff. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
  • Christian Gourcuff a confirmé ce jeudi midi qu’il allait devenir le grand manitou du sportif à la Jonelière.
  • Il se retrouve totalement dans ce que lui propose la direction du FC Nantes.
  • Une réunion s’est tenue ce jeudi entre les différents responsables du sportif pour préciser la future organisation.

Retour vers le passé. Christian Gourcuff a confirmé en conférence de presse, ce jeudi midi, qu’il allait devenir le grand responsable du secteur sportif à la Jonelière. « Le club et la direction ont choisi d’avoir une politique sportive définie qui se décline à tous les niveaux. Le président [ Waldemar Kita] m’a confié la mission de mettre en place cette politique sportive. »

Jeudi, en début d’après-midi, Samuel Fenillat (directeur du centre de formation), Christian Lastennet (directeur de la préformation), Philippe Mao (responsable du recrutement des pros), Christian Gourcuff et Waldemar Kita et son fils, Franck (directeur général délégué du FCN), se sont d’ailleurs vus pour préciser les contours du fonctionnement futur du club. La rencontre aurait été très constructive.

Il va faire ce qu’il aurait voulu faire à… Rennes

Gourcuff toujours : « Je n’ai eu aucune discussion avec le président, ni sur la durée, ni sur les aspects contractuels. Et ce n’est pas un problème pour moi. Je suis très heureux que le club et le président me fassent confiance sur ce projet que j’ai mis en place à Lorient, que j’ai voulu mettre en place avec la sélection de l’Algérie, et pour lequel on m’avait appelé à Rennes. » Une prolongation de contrat de deux ans est néanmoins évoquée.

L’entraîneur des Canaris est très satisfait de cette promotion car elle correspond à ses attentes. « Ce qu’on va mettre en place est dans ma conception de la construction d’un club. Ce n’est pas une question de personne, c’est une question d’idée sur le jeu. L’objectif sera de retrouver la sensibilité du jeu nantais tel qu’on l’a connu. Comme ça s’inscrit ici dans une tradition, ça sera plus facile. Mais, ce n’est pas une révolution non plus. Il faut retrouver une sensibilité nantaise, même si elle n’était pas perdue. Il faut surtout l’afficher plus clairement. »

Il pourrait former son successeur

A 64 ans, le Breton sait qu’il ne va pas s’inscrire non plus sur du très long terme. « Ce n’est pas grave si je ne dure pas. Si mon remplaçant poursuit dans la même lignée. Il faut qu’il y ait une cohérence dans la transmission. » Gourcuff pourrait donc choisir très vite à qui il passera le témoin à l’avenir. « Ça va se faire tranquillement, ça fait partie de la réflexion avec le président. On ne va pas vous donner le nom de mon remplaçant, laissez-moi un peu savourer (rires) ! »

Celui qui a débarqué à la Jonelière cet été alors qu’il était en pleine retraite en est sûr : « Je terminerai ma carrière à Nantes. Les aspects contractuels ne sont pas importants. Le plus important, c’est d’avoir un club qui a une ligne directrice et ça, c’est déjà une première victoire. La proposition me vient très tôt, ce qui est une vraie marque de confiance. Je suis très marqué par celle-ci. Ça décuple encore mon implication dans le club. »