Chants homophobes : Christophe Galtier est opposé à des sanctions sportives

FOOTBALL L’entraîneur du Losc, Christophe Galtier, estime que ce serait trop injuste pour les clubs et les joueurs

F.L. avec AFP
— 
Christophe Galtier, l'entraîneur lillois
Christophe Galtier, l'entraîneur lillois — SIPA

Attention terrain glissant. Avant de répondre à une question sur les chants homophobes dans les stades, Christophe Galtier, l’entraîneur du Losc, a pris son temps pour répondre. Il faut dire que le sujet fait beaucoup parler. Avant le début de saison, des consignes ont été adressées aux arbitres pour faire cesser les chants à caractère homophobe durant les matchs.

Sur les deux dernières semaines, deux matchs ont ainsi été brièvement interrompus. Dimanche, l’arbitre de Monaco-Nîmes a menacé d’arrêter la rencontre après des chants hostiles à la Ligue de football professionnel de football («La Ligue, on t’encule ») venant du parcage des supporters nîmois, une scène qui s’était déjà produite samedi lors de Brest-Reims. Après avoir tourné plusieurs fois sa langue dans sa bouche, l’entraîneur de Lille a donc réagi sur le sujet. Pour lui, le football n’a rien à voir avec l’homophobie.

« Ce qui se passe dans les tribunes est juste la réalité de la société »

« Il n’y a pas d’homophobie dans le foot. Dans un vestiaire, il n’y a pas la place au racisme ni à l’homophobie. Ce qui se passe dans les tribunes est juste la réalité de la société. Faut-il intervenir de manière radicale pour arrêter un match ou faire un retrait de points ? Je ne pense pas. Comment vous voulez pénaliser des joueurs qui ne sont ni racistes, ni homophobes, parce qu’il va y avoir 1, 10, 100 personnes qui vont avoir des réactions racistes ou homophobes dans les tribunes ? », a fait valoir le technicien nordiste.

Opposé à des sanctions sportives, Christophe Galtier reconnaît que « même si ça fait partie de la vie des tribunes, si on pouvait se passer de ces chants et trouver un moyen de les empêcher, ce serait quand même mieux. Mais de là à sanctionner les joueurs, le match, à retirer des points à des clubs, ce serait trop injuste », a conclu l’entraîneur lillois.