Adil Rami violent selon Pamela Anderson: L'association Solidarité Femmes suspend son partenariat

VIOLENCES CONJUGALES Accusé d’être violent par son ex-compagne Pamela Anderson, Adil Rami ne collaborera plus avec l’asso

J.S.-M.

— 

Adil Rami est accusé d'être violent et manipulateur par son ex Pamela Anderson.
Adil Rami est accusé d'être violent et manipulateur par son ex Pamela Anderson. — SIPA

Deux jours de silence puis trois lignes de communiqué. L’association Solidarité Femmes réagit enfin à l’affaire Pamela Anderson – Adil Rami et annonce suspendre son partenariat avec le footballeur. La star américaine accuse Adil Rami​ d’avoir été manipulateur, menaçant et violent avec elle. Elle a notamment raconté sur son site Internet qu’il l’avait poursuivie dans Los Angeles et à Saint-Tropez, qu’il lui a « broyé les deux mains » et qu’il l’a « balancée par les cheveux. »

« La FNSF (Fédération nationale solidarité femmes) applique des principes d’intervention auprès des femmes victimes de violences qui sont l’écoute et de croire leur parole », est-il écrit dans ce communiqué. La FNSF « a donc décidé de suspendre la collaboration en vue d’actions futures avec Adil Rami, dans l’attente de clarifications et d’informations complémentaires concernant les déclarations de son ex-compagne. »

L’association Solidarité Femmes répond ainsi aux demandes de nombreuses bénévoles et associations membres, qui confiaient à 20 Minutes, dès mardi, être très embarrassées par la présence d’Adil Rami dans cette campagne.

Adil Rami ne répond pas aux accusations

Adil Rami, qui a réagi sur Instagram à l’annonce de sa rupture avec Pamela Anderson, n’a pas répondu aux accusations de violences physiques et psychologiques. Son entourage assure que sa mobilisation pour la campagne « Contrer les frappes » a permis de multiplier par quatre le montant des dons à l’association et d’augmenter de 30 % les appels au 3919.