No Paint, no gain.
No Paint, no gain. — Hz / Pixathlon / SIPA + 20 Minutes Paint Production

FORMULE 1

GP de France: Après les bouchons monstres de l’an dernier, comment éviter les embouteillages?

Les organisateurs du Grand Prix de France au Castellet (Var) ont mis les grands moyens pour éviter les embouteillages, ce week-end. L'an dernier, certains spectateurs avaient poireauté cinq ou six heures

  • Les organisateurs du Grand Prix de France, au Castellet, ont investi un million d'euros pour lutter contre les embouteillages, cet année.
  • Leurs bons conseils : se garer à La Ciotat, covoiturer, utiliser Waze, partenaire du Grand Prix, et écouter la radio-trafic spéciale de France Bleu sur le 97.8.

C’est tout de même un comble : venir admirer des types qui font des pointes à 330 km/h… et passer des heures pare-choc contre pare-choc, à l’arrêt, dans les bouchons autour du circuit du Castellet. Voilà ce qui s’est passé l’an dernier pour le retour du GP de France de Formule 1 dans le Var. Certains ont passé jusqu’à six heures dans leur voiture, le vendredi matin et le dimanche soir.

« On a été très déçus par ça. On a beaucoup été épinglés là-dessus, et à juste titre », soupire Gilles Dufeigneux, le directeur général du Grand Prix, dont la deuxième édition se déroule jusqu’à dimanche, au Castellet.

«Notre seul échec l'an dernier»

« C’était notre seul échec l’an dernier… Alors c’est devenu notre priorité pour cette année », embraye (!) Ludovic Arnault, directeur de la mobilité pour le GP. Il est à la tête d’une équipe de quatre personnes pendant l’année… contre près de 500 personnes ce week-end.

Parmi eux, quatre ingénieurs de la célèbre application Waze, partenaire du GP : « Ils seront dans le PC circulation et pourront modifier en temps réel le trafic de nos spectateurs », précise Ludovic Arnault, qui ajoute que la mobilité pèse environ un million d’euros dans le budget du GP, pour un total de quinze millions de dépenses d’organisation (auxquelles il faut ajouter les vingt millions d’euros de droits versés au promoteur de la F1).

«F1 lane» et navettes gratuites

Les organisateurs ont fait réaliser un audit par la société suisse qui a signé le plan de circulation pour la Ryder Cup à Paris. Sa première conclusion a été qu’il fallait réduire le nombre de véhicules sur zone : pour cela, un parking a été installé à La Ciotat, avec 150 navettes-relais gratuites qui feront l’aller-retour. Cela devrait faire 5.000 véhicules de moins au Castellet. « On développe aussi la circulation des motos avec un parking et une consigne de casque gratuits », poursuit Ludovic Arnault.

Tous les parkings seront d’ailleurs gratuits : l’an dernier, l’achat des titres avait beaucoup retardé les entrées et les sorties. Un système de covoiturage a également été créé : les conducteurs qui auront quatre passagers dans leur véhicule pourront emprunter la « F1 lane », une voie dédiée, réservée aux navettes et aux accrédités, avant d’accéder à un parking spécial.

France Bleu ouvre une radio éphémère

Enfin, les animations ont été renforcées, pour « échelonner les départs » : des restaurants éphémères ont été créés, un espace abrité en cas de pluie… et trois concerts seront proposés (les DJ du Mistral, Bob Sinclar et Martin Solveig), contre un seul l’an dernier.

Des musiciens que l’on entendra d’ailleurs, sur une radio spéciale créée par France Bleu Provence, ce week-end. « C’est une première, annonce le directeur de la radio Eric Navarro. D’habitude, nous faisons des émissions spéciales sur notre antenne pour certains évènements… Cette fois, nous aurons une fréquence (97.8), qui a été achetée par le GP, avec des points trafics toutes les trois minutes pendant les heures de pointe. »

Les infos pour éviter les bouchons y seront sans cesse répétées… Mais on peut, tout de même, vous donner une astuce imparable : venir et rentrer en hélicoptère. Pour dix minutes de vol depuis Marseille, cela ne vous coûtera que 650 euros...