Coupe du monde féminine: «Nos gardiennes sont folles»… Le Canada s’amuse du buzz créé par sa vidéo sur Shania Twain

FOOTBALL La vidéo devenue virale de joueuses canadiennes dansant sur une chanson de Shania Twain symbolise la belle ambiance dans un groupe à nouveau vainqueur samedi (2-0 contre la Nouvelle-Zélande)

Au stade des Alpes à Grenoble, Jérémy Laugier

— 

La gardienne canadienne Stephanie Labbé est à l'origine de l'amusante vidéo de son équipe, tournée dans un bus il y a quelques jours.
La gardienne canadienne Stephanie Labbé est à l'origine de l'amusante vidéo de son équipe, tournée dans un bus il y a quelques jours. — AFP
  • Le Canada s’est montré convaincant, samedi à Grenoble, en écartant la Nouvelle-Zélande de la course aux huitièmes de finale (2-0).
  • Les partenaires de Christine Sinclair sont ensuite revenues, pour 20 Minutes, sur le buzz ayant suivi la diffusion d’une vidéo montrant plusieurs joueuses en train de danser dans le bus sur une chanson de Shania Twain.
  • Cette séquence délirante, vue plus d’un million de fois en trois jours, symbolise « l’alchimie » de ce groupe se posant en sérieux outsider pour le titre.

En trois jours, la vidéo a été vue plus d’un million de fois sur Twitter. « C’est un record dans toute l’histoire de notre football, confie un membre de la délégation canadienne. Même l’attribution de la Coupe du monde masculine 2026 n’avait pas obtenu un tel succès sur les réseaux. » Parle-t-on du but de la victoire de la Lyonnaise Kadeisha Buchanan contre le Cameroun (1-0) lundi ? Non, il s’agit d’un savoureux délire tout en musique dans le bus de la sélection canadienne, qui a été posté jeudi sur le net.

D’après plusieurs joueuses interrogées par 20 Minutes samedi, après la nette victoire contre la Nouvelle-Zélande (2-0) à Grenoble, la séquence s’est en fait déroulée la veille du premier match des joueuses de Kenneth Heiner-Møller. On y voit la gardienne titulaire Stephanie Labbé lancer le tube de Shania Twain, Man ! I feel like a woman (1999) et enchaîner quelques pas de danse.

« C’est comme ça, j’avais envie de le clamer »

« C’est la première fois que je choisissais ce titre, c’était très spontané, sourit l’intéressée. Je ne sais pas pourquoi à ce moment précis. I just felt like a woman, c’est comme ça, j’avais envie de le clamer. » Et elle n’est pas la seule, ses deux remplaçantes Kailen Sheridan et Sabrina D’Angelo prenant le relais dans une euphorie contagieuse. « Ce trajet en bus était unique, raconte Christine Sinclair, la buteuse légendaire de cette équipe, qui participe à sa cinquième Coupe du monde. Nos gardiennes sont folles, c’est certain ! »

Elles vont désormais se méfier avant de lancer une nouvelle chorégraphie. « On ne savait pas qu’une vidéo serait mise en ligne. On ne peut donc plus se sentir en sécurité dans notre propre bus, se marre Stephanie Labbé. Mais peut-être que ça a donné envie à Shania Twain de venir voir un de nos matchs durant le Mondial. » La chanteuse canadienne s’est en tout cas fendue d’un tweet d’encouragement.

« Ce délire sur Shania nous a aidées à nous déstresser »

Cet épisode devenu viral en dit long en tout cas sur l’ambiance qui règne dans cette sélection canadienne, déjà qualifiée pour les 8es de finale de l’épreuve. « Ça serait pesant de toujours penser à tel ou tel match, décrypte Kadeisha Buchanan, qui remue ses jambes au fond du bus sur la vidéo. On cherche à maintenir une atmosphère légère dans le groupe. Des fois, on a besoin de se mettre sur off mentalement et d’apprécier le moment. On a toujours adoré danser et chanter dans cette équipe. Nous sommes très proches les unes des autres en dehors du terrain et ça nous aide beaucoup. » Stephanie Labbé va dans le même sens : « On a une super alchimie de groupe et ce délire sur Shania nous a aidées à nous déstresser ».

Les Canadiennes ne comptent pas spécialement faire de Man ! I feel like a woman leur hymne du Mondial. Pour Nichelle Prince, auteure d’une passe décisive et d’un but samedi, « notre énergie est énorme dans ce tournoi et c’est crucial selon moi d’être connectées en dehors du terrain afin de l’être sur le terrain ensuite ». Une connexion ressentie par la doyenne de cette équipe Christine Sinclair (36 ans), qui a inscrit pas de moins de 181 buts avec sa sélection : « Sur ce tournoi, on veut vraiment s’amuser. On n’imagine d’ailleurs pas notre parcours s’arrêter de sitôt tant on s’amuse ». Allez les Bleues, il va falloir dégainer un bon vieux Zebda ou Louise Attaque des années 90 pour riposter.