Andorre-France: 100e but en pro et «capuchegate»... La drôle de soirée de Kylian Mbappé

FOOTBALL Buteur puis auteur d’une passe décisive mardi soir en Andorre, Kylian Mbappé a connu un après-match plus agité

Nicolas Stival

— 

Kylian Mbappé au milieu d'une forêt d'Andorrans, le 11 juin 2019 à Andorre-la-Vieille.
Kylian Mbappé au milieu d'une forêt d'Andorrans, le 11 juin 2019 à Andorre-la-Vieille. — Franck Fife / AFP
  • A 20 ans, Kylian Mbappé a déjà signé mardi soir lors d’Andorre-France le centième but de sa carrière professionnelle.
  • Après le match, en zone mixte, un joueur andorran lui a enlevé sa capuche en pleine interview, ce qui a franchement énervé l’attaquant du PSG.
  • Mbappé a aussi été assailli de questions sur sa possible signature au Real Madrid par la presse espagnole.

De notre envoyé spécial en Andorre

Une soirée assez réussie sur la pelouse – pardon, le synthétique — et assez étrange ensuite. C’est ce qu’a vécu Kylian Mbappé avec l’équipe de France, mardi soir en Andorre (0-4).

L'attaquant du PSG devait débuter en pointe, son poste favori. Mais le forfait in extremis de Kingsley Coman l’a fait glisser sur l’aile gauche, Wissam Ben Yedder prenant le poste d’avant-centre et Florian Thauvin démarrant à droite, là où le jeune champion du monde parisien a ses habitudes en club.

Malgré ce changement d'ultime minute, Mbappé n’a pas mis longtemps à se mettre en évidence, trois jours après le raté individuel et collectif en Turquie (2-0). Dès la dixième minute, servi par Antoine Griezmann, il a semé l’arrière-garde pyrénéenne pour aller inscrire, d’un piqué du pied droit, son treizième but en Bleu, son 100e en 180 matchs professionnels. Une performance incroyable à 20 ans à peine…

Très critiqué depuis des semaines pour la baisse de ses performances comme pour son comportement et ses déclarations – les fameuses « responsabilités » réclamées lors de la soirée des trophées UNFP - Mbappé a été défendu par Didier Deschamps, sur le parquet de basket qui jouxte l’Estadi Nacional d’Andorre-la-Vieille, transformé les soirs de match en salle de presse.

Deschamps et la comparaison avec Pogba

« Le premier malheureux c’est lui, il ne fait pas exprès, il ne réussit pas tout. Il est en train de vivre ce que (Paul) Pogba a vécu pendant de très longues années. » Le sélectionneur s’est félicité que « pour le besoin de l’équipe », Mbappé ait « joué à gauche où il a été très performant ». Auteur d’un centre décisif pour Thauvin (45e+1), l’immense promesse française a toutefois cédé de temps à autre à sa tentation de jouer solo, face aux faibles Andorrans.

L’un d’entre eux (Cristian Martínez Alejo, absent de la feuille de match ce mardi) lui a joué un drôle de tour dans la zone mixte, après la rencontre. Alors que l’international français répondait aux questions de M6 et de L’Equipe, télés détentrices des droits, l’attaquant du FC Andorra lui a enlevé sa capuche. Un geste potache, mais qui a énervé Mbappé, malgré l’intervention de Griezmann pour dédramatiser la chose. Le Parisien a fini par filer en trombe, sans s’arrêter devant les médias non-détenteurs de droits, postés juste à côté, et qui attendaient de recueillir sa parole.

Il est ensuite passé devant de nombreux journalistes espagnols, qui l’ont bruyamment interpellé pour savoir s'il allait rejoindre le Real Madrid (Ferland Mendy a eu droit à la même scène quelques instants plus tard). Le (toujours) joueur du PSG a évacué la question sans stopper sa foulée, avant de sortir de l’Estadi Nacional, où l’attendait des supporters français venus en nombre. « Il a besoin de vacances lui aussi », lâchait Deschamps un peu plus tôt en conférence de presse. Mbappé ne démentira pas son sélectionneur.