Roland-Garros: Djokovic en demi-finale? «Le défi est colossal», lance Dominic Thiem

TENNIS Facile vainqueur du Russe Karen Khachanov en quart de finale de Roland-Garros ce jeudi, Dominic Thiem s’attaquera à la montagne Djokovic en demie

Nicolas Stival

— 

Dominic Thiem n'a pas tiré la langue pour battre Karen Khachanov en quart de finale de Roland-Garros, le 6 juin 2019.
Dominic Thiem n'a pas tiré la langue pour battre Karen Khachanov en quart de finale de Roland-Garros, le 6 juin 2019. — Pavel Golovkin / AP / Sipa

A Roland-Garros,

C’est ce qu’on appelle une montée en régime. Après trois premiers tours de Roland-Garros franchis en quatre sets, Dominic Thiem a clairement haussé le ton. En quart de finale ce jeudi, Karen Khachanov a encore moins résisté à l’Autrichien que Gaël Monfils en huitièmes. Le Russe a été balayé (6-2, 6-4, 6-2) et « Dominator » se prépare à attaquer le roc Novak Djokovic par la face nord, en demi-finale.

« Je vais tout donner, mais le défi est colossal, constate l’Autrichien de 25 ans. Novak joue peut-être le meilleur tennis de sa vie. » Et si, comme en 2017 en quart, l’actuel numéro 4 mondial domine le Serbe, il devra se coltiner en finale Rafael Nadal (sans doute) ou Roger Federer.

« C’est la quatrième fois [d’affilée] que j’arrive en demie ici, mais c’est incroyablement difficile de gagner un Grand Chelem pour ceux qui n’en ont pas remporté. Si tout se passe normalement, on doit battre des joueurs avec au moins 15 victoires en Grand Chelem à leur palmarès. »

Finaliste l’an dernier contre Nadal

Autrement dit Federer (20 titres en majeur), Nadal (17) et Djokovic (15), « les trois meilleurs joueurs de l’Histoire », assure Thiem. Lequel, depuis trois ans, a cédé une fois face au Serbe (demi-finale 2016) puis à deux reprises contre l’Espagnol (demie 2017 et finale l'an dernier). Sans jamais réussir à prendre un set.