Roland-Garros: Federer et Nadal sur le pont, avec quatre rescapés français… Le programme du vendredi 31 mai (3e tour)

TENNIS Tout ce qu’il faut savoir sur la sixième journée du tournoi

Nicolas Stival

— 

Rafael Nadal lors du deuxième tour de Roland-Garros 2019, contre l'Allemand Yannick Maden.
Rafael Nadal lors du deuxième tour de Roland-Garros 2019, contre l'Allemand Yannick Maden. — Karla Kinne / CSM / Rex / Sipa

Les favoris

Coucou, les revoilou ! Roger et Rafael poursuivent ce vendredi leur récital à Roland-Garros. Même s’il a gagné ces deux premiers matchs en trois sets, le jeune Norvégien Casper Rudd ressemble à un nouvel amuse-gueule pour Federer, qui évoluera sur le Suzanne-Lenglen. L’empereur du tennis laisse le Chatrier au roi de la terre. Nadal part grand favori devant David Goffin, mais le Belge constituera le premier test sérieux de l’Espagnol sur la route d’un douzième sacre Porte d’Auteuil.

Et chez les filles me direz-vous ? Et bien, on retiendra un alléchant Garbiñe Muguruza – Elina Svitolina ainsi que le match de Karolina Pliskova (tête de série numéro 2, pour les distraits) contre Petra Martic.

Les Français du jour

Il va bien falloir que Lucas Pouille termine son match du deuxième tour, interrompu par la nuit alors qu’il était bien mal embarqué contre le Slovaque Martin Klizan. Nicolas Mahut essaiera de poursuivre son conte de fées face à l’Argentin Leonardo Mayer, alors que Benoît Paire défiera les crampes et l’Espagnol Pablo Carreño-Busta. Sans oublier Corentin Moutet contre l'Argentin Juan Ignacio Londero, le tombeur de Richard Gasquet.

Du côté des Françaises… Non, rien.

Klizan - Pouille : 7-6 [4], 2-6, 6-3, 3-1 (interrompu par la nuit)

Carreño-Busta – Paire

Mahut – Mayer

Londero - Moutet

La météo

Du soleil, 25 °C. Crème solaire impérative.

Le match à suivre

Sur le Lenglen, la journée se terminera pas un sympathique Wawrinka – Dimitrov. A ma gauche, « Stan the Man », vainqueur du tournoi en 2015, qui trouve une seconde jeunesse à 34 ans depuis le début de ce Roland. A ma droite, Grigor l’éternel espoir, que l’on n’ose plus appeler « Baby Federer » vu qu’il vient de fêter ses 28 ans. Mais le Suisse, tête de série 24, devra se méfier du Bulgare, tombeur au tour précédent de Marin Cilic.

Le tweet

Parce que même si on n’en parle pas trop, Simona Halep trace sa route dans ce tournoi qu’elle a gagné l’an dernier.

Le prono de la rédac

Il y aura plus de dix spectateurs sur le court 7 pour la première rencontre du jour, à 11h : un double messieurs entre la paire Demoliner - Sharan et Kontinen - Peers.