L'ex-manager du Kenya suspendu 10 ans pour avoir prévenu des athlètes avant les contrôles antidopage

ATHLETISME Major Michael Rotich proposait aux athlètes de le payer pour être au courant des contrôles ou pour leur trouver une excuse afin de justifier un no-show

20 Minutes avec AFP

— 

Michael Rotich, l'ancien manager de l'équipe kényane d'athlétisme aux Jeux de Rio, a été suspendu 10 ans pour corruption, le 22 mai 2019.
Michael Rotich, l'ancien manager de l'équipe kényane d'athlétisme aux Jeux de Rio, a été suspendu 10 ans pour corruption, le 22 mai 2019. — AP/SIPA

L'ancien manager de l'équipe kényane d'athlétisme aux Jeux de Rio, Major Michael Rotich, a été suspendu 10 ans pour corruption, accusé d'avoir prévenu contre rémunération des athlètes de contrôles antidopage imminents, a annoncé la commission d'éthique de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) mercredi.

Major Michael Rotich avait été épinglé en août 2016 par un reportage du Sunday Times, où il proposait à des journalistes qui se faisaient passer pour des agents d'athlètes de les prévenir en avance de futurs contrôles antidopage contre 10.000 dollars.

Marchand d'excuses

Le dirigeant, qui proposait également ses services afin de trouver une excuse crédible pour justifier l'absence d'un athlète à un contrôle, avait alors été suspendu provisoirement et exclu des Jeux de Rio.

«Le comportement de Major Rotich était malhonnête et relevait de la corruption», note la commission d'éthique, qui condamne le Kényan à 10 ans d'interdiction d'exercer une activité en lien avec l'athlétisme et à 5.000 dollars d'amende. Il a 21 jours pour faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).