OGC Nice: «Nous resterons attentifs», les Ultras régissent à l'éventuel rachat du club

FOOTBALL La première fortune britannique Jim Ratcliffe souhaiterait investir dans le club​

M.F.

— 

 Supporters de Nice
Supporters de Nice — SIPA
  • « Les négociations, les conflits de personnes, les campagnes médiatiques, les propositions, les offres, les contre-offres ou d’éventuelles discussions doivent désormais rester dans un cercle confidentiel et ne plus polluer l’esprit de personne », écrivent les responsables de la Populaire sud dans un communiqué.
  • Le club serait dans le viseur de Jim Ratcliffe, un très riche investisseur britannique.
  • Symboliquement, la saison prochaine, la Populaire sud sera aussi plus près du terrain. Ses supporters descendront au premier anneau de l'Allianz Riviera.

« Notre priorité, l’intérêt immédiat de notre club, se trouve sur le terrain. » Les supporters de l’OGC Nice ne se trompent pas de combat. Leur préoccupation : le classement du Gym et une qualification en Ligue Europa. Mais les Ultras de la Populaire sud, qui descendront la saison prochaine au premier anneau de l' Allianz Riviera, tiennent tout de même à émettre « un avis sur la situation actuelle ».

La première fortune britannique, évaluée à 24 milliards de dollars, Jim Ratcliffe souhaiterait investir dans le club​. Un possible rachat du club est évoqué. Mais le propriétaire actuel, Chien Lee, ne voudrait pas le céder. « Les négociations, les conflits de personnes, les campagnes médiatiques, les propositions, les offres, les contre-offres ou d’éventuelles discussions doivent désormais rester dans un cercle confidentiel et ne plus polluer l’esprit de personne », écrivent les responsables de la Populaire sud dans un communiqué.

Un « dernier mercato blanc et sans ambition »

« Nous resterons attentifs, sans accorder une confiance aveugle à nos dirigeants actuels, poursuivent les supporters. Ne pas être vendeur et déclarer vouloir rester dans la durée, est une chose….mais les actes lors du dernier mercato, blanc et sans ambition, ont laissé une plaie ouverte dans l’esprit de tous les supporters. Une nouvelle "erreur" dans ce domaine serait inadmissible pour nous. »

Les Ultras niçois ont déjà vu leur ancien président Jean-Pierre Rivère quitter le club, pour mésentente avec le propriétaire du club sur les choix stratégiques et sur le mercato. Depuis dimanche, le Gym pointe à la 7e place du classement Ligue 1, à trois unités de Saint-Etienne et de la 4e place, synonyme de qualification en Ligue Europa. Il se déplace ce week-end à Rennes.