La saga Evra continue... Le joueur présente ses excuses après ses insultes homphobes et s'en prend aux médias

FOOTBALL L'ancien international français assure qu'il n'est pas homophobe et s'excuse si des personnes ont été blessées par ses propos

G.B.

— 

Patrice Evra, en septembre 2018.
Patrice Evra, en septembre 2018. — Ian Tuttle/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

Moins de 24 heures après sa dernière sortie sur Snapchat, Patrice Evra a présenté ses excuses. Lundi soir, il s’en était pris au PSG avec des propos homophobes, qui avait poussé le collectif de vigilance contre l’homophobie dans le football à publier un communiqué.

« Paris, vous êtes des pédééés ! des pédééés, je le dis ! Ici c’est des hommes qui parlent ! On a mis l’équipe D, même pas l’équipe C. Les petits qui ont joué, ils nettoyaient mes chaussures, ils n’ont même pas encore de sperme… »

Des excuses pour les personnes blessées

Dans sa dernière vidéo, publiée mardi soir sur son compte personnel, l’ancien Mancunien s’exprime en anglais et présente ses excuses si des personnes ont pu être blessées par ses propos. Il se défend également de toute homophobie.

« Je suis là pour clarifier un énorme malentendu. J’ai fait une vidéo. C’était une blague pour un ami. Et les médias français l’ont reprise parce que j’ai dit le mot "pédé". Et ils ont traduit ça, comme si j’étais contre les personnes homosexuelles. Je ne suis pas homophobe, vous savez qui je suis. J’aime tout le monde. Si j’ai blessé qui que ce soit, je m’excuse, ce n’était pas mon intention. »

Le PSG soutiendra les démarches des associations

Selon lui, les médias sont responsables d’avoir monté en épingle cette polémique qui n’aurait pas lieu d’être : « Ils essaient de me rabaisser. Je défends l’égalité. Quoi que vous fassiez dans la vie, soyez libres. […] C’est un gros message pour les médias français qui me font toujours dire ce que je n’ai pas dit. Les gars, je ne joue plus avec l’équipe de France, alors c’est quoi votre problème ? Votre vie est si ennuyeuse que ça ? Pourquoi est-ce que vous essayez toujours de faire le buzz, de mettre ma vidéo partout ? Même mes vidéos positives, je ne veux pas que vous y touchiez, parce que vous êtes si négatifs. »

Reste désormais à savoir si cette sortie suffira à éteindre l’incendie allumé par l’ancien Marseillais. Le PSG, qui avait moyennement apprécié sa célébration dans son stade lors du huitième retour contre Manchester, avait condamné fermement ses injures mardi et indiquait qu’il « soutiendra toute démarche initiée par ses partenaires associatifs, Rouge Direct, Sportitude-France, SOS Racisme ».