Coupe du monde 2018: «Il a empesté la Russie», le «Guardian» démonte Evra et le couronne pire consultant du Mondial

FOOTBALL Selon le «Guardian», Patrice Evra n'a pas brillé par sa pertinence dans son nouveau rôle de consultant...

A.L.G.

— 

Patrice Evra, tout en retenu, comme à son habitude.
Patrice Evra, tout en retenu, comme à son habitude. — @FotbollsArena

Sa période d’essai en tant que consultant sportif en Grande-Bretagne n’est pas encore passée mais, selon toutes vraisemblances, Patrice Evra ne devrait pas se voir proposer de CDI. Engagé au début du Mondial par la chaîne anglaise ITV, l’ancien Marseillais ne semble pas faire l’unanimité dans ce nouveau rôle. Pas du côté du Guardian en tout cas.

Le journal britannique a disséqué les performances et les analyses des consultants sportifs de la BBC et d’ITV, les deux principaux diffuseurs du Mondial russe outre-Manche, et Patrice Evra termine haut la main avec le bonnet d’âne sur la tête. Avec une note de 1,5/10, le Français est loin, très loin derrière les Cesc Fabregas (8/10), Pablo Zabaleta (8/10) ou Didier Drogba (5,5/10).

Si la note est sévère, ce n’est rien à côté de l’appréciation, hyper violente, qui a suivi. « Les grands joueurs ne donnent pas toujours de grands experts et, parfois, les grands joueurs font des consultants vraiment catastrophiques, comme cela a été le cas pour Evra, écrit le journaliste Sachin Nakrani. De sa condescendance déplacée envers Eni Aluko à sa posture avachie et ses analyses paresseuses sous-entendant qu’il nous fait une faveur, le Français a empesté la Russie. » C’est ce qu’on appelle un tacle des deux pieds à la carotide.