Ski alpin: Un grand Alexis Pinturault remporte le géant de Soldeu

SKI ALPIN Et Thomas Fanara a fait ses adieux au ski alpin

G.B. avec AFP

— 

Pinturault, le 16 mars 2019, après sa victoire sur le géant de Soldeu.
Pinturault, le 16 mars 2019, après sa victoire sur le géant de Soldeu. — Gabriele Facciotti/AP/SIPA

Au bout d’une saison qui a marqué son retour au sommet, Alexis Pinturault a enfin décroché la victoire sur un géant : il a remporté samedi la course des finales de la Coupe du monde à Soldeu (Andorre), loin devant Marcel Hirscher (6e).

Pour sa 23e victoire en carrière, nouveau record pour un Français (il co-détenait le précédent record avec Carole Merle), Pinturault a d’abord dominé la première manche avant de contrôler le retour du jeune Suisse Marco Odermatt (21 ans), deuxième à 44 centièmes. Le Slovène Zan Kranjec complète le podium à 1,03 seconde.

Dans la continuité de ses dernières performances, Marcel Hirscher, semblant manquer de mordant, n’a terminé que 6e de la course à 1,74 seconde. L’Autrichien était de toute façon déjà assuré de remporter son 6e globe de géant et le classement général, son 8e consécutif, un record.

Du bon pour la suite

Avec cette victoire, combinée à la 11e place du Norvégien Henrik Kristoffersen, Pinturault est assuré de terminer 2e du classement général de la Coupe du monde pour la première fois de sa carrière. Il marque également son territoire en vue de la saison prochaine.

« Mon objectif cette année était de reconstruire en slalom, et de revenir sur le devant de la scène en géant, afin d’aller dans la direction de ce que je veux, le gros globe », expliquait-t-il à l’AFP vendredi. « Je sais ce qu’il faut mais la barre est très haute ».

Les Français marquent des points

Comme il reste le patron en combiné (une victoire et le petit globe en Coupe du monde), tous les espoirs sont de nouveau permis pour le futur, mais aussi pour dimanche sur le slalom, la dernière course de la saison.

L’ultime géant de l’hiver a permis au Français Thomas Fanara de faire ses adieux : après être sorti en première manche, il a joué le rôle d’ouvreur sur le deuxième tracé. Semblant très ému, le public lui a réservé une ovation et quelques coéquipiers de l’équipe de France une douche de champagne et des accolades, pour saluer le spécialiste du géant auteur de 14 podiums en 14 ans de carrière au plus haut niveau.

Les autres Français ont tous marqué des points, Mathieu Faivre a terminé 5e, Victor Muffat-Jeandet 9e et Thibaut Favrot 14e.