Handball: Paris, éliminé à Montpellier, n’est pas invincible

HANDBALL Le PSG s’est incliné en quarts de finale de la Coupe de France à Montpellier (32-31), l’une des rares équipes à lui résister épisodiquement ces dernières saisons

Jerome Diesnis

— 

Melvyn Richardson a encore une fois survolé les débats en quarts de finale de la Coupe de France de handball devant Paris.
Melvyn Richardson a encore une fois survolé les débats en quarts de finale de la Coupe de France de handball devant Paris. — Patricasports

Rayonnant en championnat de France (où il compte quatre points d’avance sur Montpellier), directement qualifié en quarts de finale de Ligue des champions (avec une seule défaite en phase de poule), Paris n’est pourtant pas invincible en France. Le club des frères Karabatic s’est incliné en quarts de finale de la coupe de France à Montpellier (32-31), seule équipe tricolore (avec Nantes à un degrés moindre) qui parvient épisodiquement à lui résister.

Le MHB a fait quasiment toute la rencontre en tête (11-8, 20e – 25-20, 41e) avec son duo de gauchers, Richardson – Porte, auteur de près de la moitié des buts de l’équipe, plus Guigou à 100 % de réussite (3/3). Malgré la performance de son ailier allemand Gensheimer (7/ 8), Paris ne réalisera pas le quadruplé (championnat, coupe de France, coupe de la ligue et Coupe d’Europe) cette saison encore.

Le MHB a réagi après son camouflet en Ligue des champions

Montpellier a parfaitement réagi après son élimination en Ligue des champions dès les poules, compétition dont il était le tenant du titre. Déjà vainqueur du Trophée des champions en début de saison, le club le plus titré du handball français est toujours en course dans les deux coupes et le championnat, même s’il est en ballottage très défavorable pour récupérer le titre aux Parisiens.

« Il y a deux ans, on avait éliminé Paris chez lui en huitièmes de finale, mais on avait perdu en finale [contre Nantes], cette fois j’ai clairement envie d’aller au bout », prévient Valentin Porte, l’un des hommes du match. En demi-finales (les 6 et 7 avril), Montpellier se rendra à Chambéry et Nancy (D2) accueillera Dunkerque.