Non, ces photos d'un avion accidenté ne montrent pas celui d'Emiliano Sala

FAKE OFF Des internautes et plusieurs sites étrangers ont relayé des photos d’un avion accidenté, les présentant à tort comme étant celles de l’appareil dans lequel se trouvait le footballeur Emiliano Sala. Les images montrent un appareil de l’aéroclub du Havre, accidenté en 2005

Mathilde Cousin

— 

Un portrait du footballeur Emiliano Sala devant l'entrée du front FC Nantes à La Chapelle-sur-Erdre le 25 janvier 2019
Un portrait du footballeur Emiliano Sala devant l'entrée du front FC Nantes à La Chapelle-sur-Erdre le 25 janvier 2019 — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA
  • Des photos d’un avion accidenté ont été présentées à tort comme étant celles de l’avion qui transportait Emiliano Sala et le pilote David Ibbotson le 21 janvier.
  • L’avion du footballeur gît encore dans la Manche.
  • Les photos montrent en réalité un avion qui a été accidenté en 2005.

Le 7 février, un corps a été récupéré dans l’épave de l’avion qui transportait le footballeur Emiliano Sala disparu en mer en janvier entre Nantes et Cardiff. Ce même jour, plusieurs internautes ont prétendu sur Facebook et sur Twitter montrer des images de l’avion accidenté.

Cet ensemble d’images, qui montre un avion sorti des eaux, a ensuite été repris sur de nombreux sites turcs et anglophones.

FAKE OFF

Ces images ne montrent pas l’avion qui transportait Emiliano Sala : il s’agit de deux modèles différents. Leurs immatriculations ne sont pas identiques : l’avion faussement présenté comme celui du footballeur est immatriculé « F-GCNB », comme le montrent plusieurs des photos postées. L’avion qui transportait le footballeur portait lui l’immatriculation « N264DB », comme le montre la photo ci-dessous, rendue publique le 4 février par l’AAIB, l’organisme britannique en charge des enquêtes sur les accidents aériens.

A handout video footage still image released by the UK Air Accidents Investigation Branch (AAIB) shows the rear left side of the fuselage, including part of the aircraft registration, identified as part of the wreckage from the missing Piper Malibu aircraft that disappeared two weeks ago carrying footballer Emiliano Sala and pilot David Ibbotson lying on the seabed under the English Channel. - British investigators on February 4 said they had spotted a body in underwater images of the wreckage of the plane carrying footballer Emiliano Sala and pilot David Ibbotson that disappeared in the Channel two weeks ago.
A handout video footage still image released by the UK Air Accidents Investigation Branch (AAIB) shows the rear left side of the fuselage, including part of the aircraft registration, identified as part of the wreckage from the missing Piper Malibu aircraft that disappeared two weeks ago carrying footballer Emiliano Sala and pilot David Ibbotson lying on the seabed under the English Channel. - British investigators on February 4 said they had spotted a body in underwater images of the wreckage of the plane carrying footballer Emiliano Sala and pilot David Ibbotson that disappeared in the Channel two weeks ago. - HO/AAIB/AFP

Emiliano Sala et son pilote David Ibbotson volaient à bord d’un Piper Malibu, tandis que l’avion accidenté est un Cessna F-172N Sky Hawk II. L’inscription Sky Hawk est visible sur l’avion, au niveau du siège du passager arrière.

Un accident dans l’estuaire du Havre

Contacté par 20 Minutes, l’AAIB explique que « si des photos ne proviennent pas de nous, nous ne pouvons pas les vérifier ». A ce jour, la seule photo de l’avion d’Emiliano Sala diffusée par l’AAIB est la photographie sous-marine. Sur son site, l’organisme  précise que l’épave n’a pas pu être remontée à la surface le 7 février, lors de l’opération de récupération du corps.

Le Cessna était rattaché à l’aéroclub du Havre. Gérard Lescene, le responsable des baptêmes de l’air, a confirmé auprès de 20 Minutes qu’il s’agit bien d’un ancien avion du club. Selon lui, l’accident s’est produit en juin 2005, dans l’estuaire du Havre.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fake off@20minutes.fr ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.