VIDEO. Disparition d'Emiliano Sala: «L'avion semble sur le point de tomber en morceaux, j'ai trop les jetons», le dernier message audio envoyé par le joueur

FOOTBALL Selon les médias argentins, l'ex-joueur du FC Nantes a envoyé ce messages a des amis sur WhatsApp...

P.B. et J.L.

— 

Emiliano Sala venait de quitter le FC Nantes.
Emiliano Sala venait de quitter le FC Nantes. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

C’est un enregistrement glaçant. Des médias argentins ont publié un message audio qu’Emiliano Sala aurait envoyé à des amis sur WhatsApp avant que son avion ne disparaisse au-dessus de la Manche. 20 Minutes n’a pas été en mesure d’authentifier l’enregistrement mais, selon le quotidien argentin Olé, le père du joueur a confirmé qu’il s’agissait bien de la voix de son fils, qui semble effrayé, même si le ton est plutôt calme.

« Salut les amis, je suis ici à Nantes en train de faire des millions de choses. Là, je suis dans un avion qui semble sur le point de tomber en morceaux. Je suis crevé, si tout se passe bien, demain je m’entraîne avec ma nouvelle équipe. Si dans une 1h30, vous n’avez pas de nouvelles de moi, je ne sais pas s’ils vont envoyer quelqu’un me chercher car ils auront du mal à me trouver. J’ai trop les jetons. »

Peu de temps avant la diffusion de l’enregistrement, le joueur Diego Rolan avait affirmé à la radio uruguayenne 1010 AM que son ancien coéquipier avait envoyé un message à un ami dans lequel il disait avoir peur.

Les recherches reprendront mercredi

L’avion Piper PA-46 Malibu, un petit appareil de tourisme monomoteur, avait deux personnes à bord : le joueur et le pilote, identifié par les médias britanniques comme David Henderson, un Anglais de 60 ans. Selon le contrôle aérien de l’île de Jersey, dans la Manche, le pilote avait demandé à descendre et évoluait à 2.300 pieds quand l’appareil a disparu des radars.

La police de Guernesey a interrompu les recherches mardi soir, qui reprendront à l’aube, sans grand espoir. Des objets flottants ont été retrouvés mais les autorités n’ont pas encore pu confirmer qu’il s’agissait de débris de l’appareil. « Nous n’avons aucun signe de ceux qui sont à bord. S’ils sont effectivement dans l’eau, les chances de survie sont très minces », conclut la police.