VIDEO. Disparition de Sala: Pleurs, chants, bouquets... L’immense hommage des supporters nantais

FOOTBALL Plus d’un millier de personnes se sont rassemblées mardi soir à Nantes pour rendre hommage à l’attaquant Emiliano Sala…

Frédéric Brenon

— 

Plus d'un millier de supporters du FC Nantes se sont réunis mardi soir pour rendre hommage à Emiliano Sala, disparu.
Plus d'un millier de supporters du FC Nantes se sont réunis mardi soir pour rendre hommage à Emiliano Sala, disparu. — L.Venance/AFP
  • L'avion transportant Emiliano Sala a disparu des radars lundi soir au-dessus de la Manche.
  • L'ancien attaquant du FC Nantes, qui venait tout juste d'être transféré à Cardiff, était très apprécié des supporters nantais.

« On est sonné par la nouvelle. On ne sait pas trop s’il faut y croire. Alors le mieux que l’on pouvait faire c’était de se retrouver pour se serrer les coudes, garder espoir et lui dire qu’on l’aime. » Plus d’un millier de personnes se sont rassemblées mardi soir, place Royale, en centre-ville de Nantes, pour rendre hommage à l’ancien buteur Emiliano Sala, disparu à bord d'un avion privé, lundi soir, au-dessus de la Manche.

Souvent parés d’un maillot ou d’une écharpe jaunes, les supporters du FCN ont déposé au sol des dizaines de bouquets, quelques photos, des dessins d’enfants aussi. Très émus, ils n’ont eu de cesse de briser le silence pesant en répétant les chants à la gloire de l’Argentin de 28 ans, arrivé à Nantes en 2015.

« Ce club, ces joueurs, c’est comme une famille »

« Il faisait partie des rares joueurs auxquels on pouvait s’identifier, explique Véronique, abonnée de la tribune Loire. Ce n’était pas le plus doué de sa génération mais il ne lâchait rien sur le terrain. Il donnait tout. C’est pour ça que les gens l’aimaient. »

Teddy, 19 ans, a fait une heure de route depuis la Vendée pour venir au rassemblement. « Etre là, pour moi, c’est évident, dit-il en larmes. Ce club, ces joueurs, c’est comme une famille. On est avec eux tous les week-ends. En plus, lui, c’était quelqu’un de gentil, simple. Il a porté le FCN pendant trois ans. On lui doit tellement. »

Des supporters nantais en larmes place Royale, mardi soir, à Nantes.
Des supporters nantais en larmes place Royale, mardi soir, à Nantes. - L.Venance/AFP

« Le foot, ce n’est pas que du fric »

Pierre ne dit pas autre chose. « Certains ont donné leur corps à la science. Lui a donné son corps et son âme pour ce club. Il est arrivé bordelais mais il restera à jamais nantais. » Philippe, abonné depuis 16 ans, ne réalise pas. « Ce n’est pas possible. Pas lui, pas nous. On ne voit ça qu’à la télévision normalement. Franchement, je suis sous le choc. »

Président de l’association A La Nantaise, à l’origine du rassemblement place Royale, Florian n’est pas surpris par la foule. « On sentait depuis ce matin qu’il y avait une émotion collective qui avait besoin d’être partagée. Les Nantais étaient attachés à ce joueur. Il incarnait le club à sa manière. Ça montre que le foot, ce n’est pas que du fric, ce sont des histoires humaines avant tout. »