Amiens-PSG: «On est le PSG et on n'aime pas perdre »: Après la lose guingampaise, Draxler et Paris se sont rassurés à Amiens

FOOTBALL Le PSG s’est imposé samedi à Amiens (0-3), trois jours après son élimination surprise en coupe de la Ligue contre Guingamp…

Francois Launay

— 

La joie de Cavani et Mbappé après la victoire du PSG à Amiens (0-3)
La joie de Cavani et Mbappé après la victoire du PSG à Amiens (0-3) — F.Lo Presti/AFP
  • Le PSG s’est facilement imposé samedi à Amiens (0-3).
  • Un succès important après l’élimination en coupe de la Ligue trois jours plus tôt face à Guingamp.
  • Même si tout ne fut pas parfait samedi face aux Picards.

De notre envoyé spécial à Amiens (Somme),

C’était donc bien un accident. Trois jours après son élimination surprise à domicile face à Guingamp en quarts de finale de la coupe de la Ligue, le PSG s’est rassuré samedi Amiens. Sans réaliser un grand match, les Parisiens se sont imposés (0-3) et laissé derrière eux les fantômes qui ont (un peu) hanté leurs nuits depuis trois jours.

« Tu peux gagner, gagner et encore gagner mais si tu perds une fois, c’est horrible. On ne peut pas dormir, tout le monde est triste. C’est difficile d’avoir toujours la mentalité pour gagner mais dans un grand club c’est comme ça. Contre Guingamp, il nous a manqué des petites choses. C’est pour ça que c’était nécessaire de gagner à Amiens », reconnaît Thomas Tuchel, l’entraîneur parisien.

Il faut dire que cette saison à Paris, le goût de la défaite est très rare. Battu à Liverpool en septembre, le club de la capitale, toujours invaincu en Ligue 1, aura donc attendu quatre mois avant de mordre de nouveau la poussière. Il était donc inconcevable de ne pas relever la tête rapidement.

« Guingamp était un incident »

« C’était très important. On était déçus car on a perdu un titre contre Guingamp. Nous sommes le Paris Saint-Germain. On n’aime pas perdre et encore moins deux matchs de suite. C’est pour ça que l’équipe était très concentrée face à Amiens même si on peut sentir qu’on n’est pas à 100 % », reconnaît Julian Draxler, l’attaquant parisien.

Même son de cloche chez Thiago Silva, le capitaine parisien. « J’ai parlé avec l’équipe après Guingamp. C’était un incident. Parfois, ça arrive. Nous ne sommes pas une équipe invincible. Le plus important, c’est de relever la tête », assure le défenseur.

Un jeu à améliorer

Reste que si Paris a retrouvé le chemin du succès, la mise en route d’après trêve est encore poussive. « C’est normal. C’est notre troisième match en dix jours. Il faut qu’on prenne notre temps pour revenir à notre top niveau », poursuit Thiago Silva.

Même si le temps est compté. Dans un mois, Paris défiera Manchester United en huitième de finale de la Ligue des champions. Et si on peut se remettre facilement d’une élimination en coupe de la Ligue, pas sûr que ce soit le cas pour l’objectif suprême de la saison du PSG.

Paris déroule face à Amiens (0-3) au Stade de la Licorne