TFC: Retour vers le futur! Alain Casanova revient entraîner Toulouse

FOOTBALL Déjà entraîneur du TFC de 2008 à 2015, Alain Casanova revient sur le banc toulousain…

N.S.

— 

Alain Casanova, entraîneur du TFC de 2008 à 2015, revient sur le banc toulousain.
Alain Casanova, entraîneur du TFC de 2008 à 2015, revient sur le banc toulousain. — F. Lancelot / Sipa

Supporters et suiveurs du TFC vont avoir l’impression de rajeunir de trois ans. Le 16 mars 2015, Alain Casanova avait été remercié par le président Olivier Sadran alors que les Violets étaient relégables en Ligue 1. Or, le Franco-Espagnol de 56 ans va succéder à Michaël Debève sur le banc toulousain. L'Equipe annonce un contrat de trois saisons.

Finalement, l’absence de Casanova et son expérience lensoise (juin 2016 - août 2017) n’aura été qu’une parenthèse dans sa vie à Toulouse, où il est revenu vivre après son départ du Pas-de-Calais.

Viscéralement attaché au TFC, le Clermontois y a terminé sa carrière de gardien de but, entre 1992 et 1995. Avant de devenir tour à tour entraîneur des gardiens, entraîneur adjoint puis technicien en chef après l’éviction d’Elie Baup, en mai 2008.

Un homme respectueux de l'« institution » TFC

Il a mené Toulouse vers l’Europe dès la première saison, avant de stabiliser l’équipe en milieu de tableau, jusqu’à cet exercice 2015-2016 très délicat, où Dominique Arribagé l’a remplacé pour assurer le maintien. Depuis, Pascal Dupraz et Michaël Debève se sont succédé sur le banc d’un club en pleine crise existentielle, qui vient de sauver sa peau dans l’élite in extremis en barrage face à l'AC Ajaccio.

Après avoir sondé l'Amiénois Christophe Pelissier, longtemps la piste la plus sérieuse, Olivier Sadran s’est donc retourné vers Alain Casanova, avec qui il n’a jamais coupé les ponts. Respectueux du président et de « l’institution Téfécé », « Casa » colle au portrait type du collaborateur qu’apprécie le patron des Violets. Pas sûr en revanche que les supporters partagent cet avis.