Toulouse: Deux mois requis contre Odsonne Edouard, la nouvelle coqueluche du Celtic Glasgow, pour avoir tiré sur un passant

JUSTICE Deux mois de prison - avec ou sans sursis - ont été requis en appel à Toulouse contre Odsonne Edouard, le jeune joueur du PSG prêté au Celtic Glasgow après un passage au TFC…

H. Ménal et N. Stival

— 

L'attaquant du TFC Odsonne Edouard après son but contre Metz, le 19 novembre 2016 en Ligue 1, au Stadium de Toulouse.
L'attaquant du TFC Odsonne Edouard après son but contre Metz, le 19 novembre 2016 en Ligue 1, au Stadium de Toulouse. — P. Pavani / AFP
  • Une peine de deux mois a été requise ce lundi en appel à Toulouse contre Osdonne Edouard, l’ex-attaquant du TFC, prêté désormais au Celtic Glasgow par le PSG.
  • Le joueur est soupçonné d’avoir tiré sans raison sur un passant avec une arme d’air soft.
  • En première instance il avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 6.000 euros d’amende.

Avec onze buts et quatre passes décisives, le prometteur attaquant français Odsonne Edouard, toujours sous contrat avec le PSG, fait le bonheur des supporters écossais depuis qu’il a quitté le TFC pour le Celtic Glasgow. A 20 ans, tout devrait lui sourire. Sauf qu’il traîne un caillou dans son crampon, auquel il doit son transfert de la rubrique sportive à celle des faits divers.

Ce lundi, le joueur était jugé en appel - et en son absence - à Toulouse pour « violence avec arme ». L’histoire remonte au 11 février 2017. Ce jour-là, à la mi-journée, Francis Guiral, « décide bêtement d’aller en ville à pied ». Avenue Frizac, dans le quartier du Busca, le travailleur social perçoit qu’une voiture ralentit à sa hauteur.

Une Golf noire et un projectile

La vitre passager de la Golf noire s’abaisse, il penche la tête pensant qu’on veut lui demander un renseignement et entend le sifflement d’un projectile avant de ressentir une douleur fulgurante. Il a reçu dans l’oreille gauche une bille métallique tirée par un fusil d’air soft. Personne ne lui parle, ni vient à son secours, mais la voiture s’attarde, suffisamment longtemps pour qu’il en relève l’immatriculation.

Il s’agit de la voiture de l’attaquant du TFC. Le joueur est convoqué le 30 mars par les enquêteurs. Il reconnaît les faits et parle d’une « connerie passagère ».

Le meilleur ami entre en jeu

Mais, quelques jours plus tard, après un rendez-vous avec les dirigeants du club, un autre joueur entre en scène. Dans une lettre au procureur de la République, Mathieu Cafaro, le « meilleur ami » d’Odsonne Edouard, avoue qu’il était avec lui ce jour-là. Il dit que lui aussi a tiré avec l’arme d’air soft, contre un mur, mais qu’il a pu toucher un passant. Sauf qu’il dit avoir tiré dans la grande rue Saint-Michel et pas avenue Frizac, avant d’être déposé devant une station de métro.

Ce semi-aveu embrouillé et tardif n’a pas convaincu le tribunal correctionnel lors de la première audience en juin 2017. Ce dernier a condamné Odsonne Edouard à quatre mois de prison avec sursis et 6.000 euros d’amende.

En appel ce lundi, Francis Guiral, dont l’audition est durablement diminuée, s’est montré aussi blessé dans son âme que dans l’oreille. Le joueur n’a jamais pris de ses nouvelles, ni montré la plus élémentaire empathie, ni présenté d’excuse.

Georges Catala, l’avocat de l’attaquant, dont il a rappelé qu’il a été arraché à 13 ans de sa famille et de sa Guyane natale, « aspiré par le monde du foot », s’est fait un plaisir de semer le trouble et de réactiver la piste du meilleur ami.

Francis Guiral affirme avoir été blessé vers 13h25. Or, diverses caméras de vidéosurveillance gardent, par petits bouts, traces des deux joueurs ensemble jusqu’à, 12h28 dans la grande rue Saint-Michel. Pour Frédérique Pujol-Suquet, l’avocate de la partie civile, il ne s’agit que d’un décalage d’horloge entre les caméras et le portable de son client.

Décision le 28 juin

Quant à l’avocat général, Bernard Lavigne, il ne croit pas à l’hypothèse Cafaro. « Dans ce club, il y a des gens importants et il y en a peut-être qui le sont moins », a-t-il avancé. Il a requis une peine de « deux mois », laissant le tribunal choisir entre la prison ferme et le sursis.

Odsonne Edouard sera fixé sur son sort le 28 juin. D’ici là, son rachat au PSG par le Celtic, pour une somme allant de cinq à dix millions d’euros selon la presse anglaise, devrait être officialisé.

Mathieu Cafaro, lui, a passé la saison à Reims. En Ligue 2.

>> A lire aussi : Toulouse: Prison avec sursis pour Odsonne Edouard, joueur du PSG (ex-TFC), après avoir tiré sur un passant